Statut de l’auto-entrepreneur, une solution pour tous….

Officialisation du statut d’auto-entrepreneur, probablement ce mécanisme qui permet l’émergence d’une nouvelle catégorie d’opérateurs s’annonce comme l’une des plus judicieuses décisions par laquelle s’ouvre l’année 2024.

La mesure est innovante et concerne toute personne porteuse d’idées et de Projets voulant s’adonner à des activités économiques explicitement répertoriées sans devoir disposer d’un registre de commerce ou d’un local commercial.

Fraîchement entrée en vigueur, cette nouvelle filière est encadrée officiellement par des textes de lois qui confèrent à l’aut-autrepreneur le privilège d’être légalement protégé et reconnu, socialement couvert et en droit de disposer d’un compte bancaire et de prétendre à des financements.

La qualité de l’auto-entrepreneur est conférée par une carte officielle obtenue après inscription sur la plateforme numérique dédiée à cet effet par l’agence nationale de l’auto-entrepreneur ( ANAE ).

Plus de 1300 codes d’activités y sont prévues sur plusieurs secteurs et les prétendants se voient offrir des avantages fiscaux inédits. Ils sont soumis à 0,5% d’impôt forfaitaire unique. Et ce à la condition que le chiffre d’affaires ne dépasse pas les 5 millions de DA annuellement pendant 3 années successives.

Ce mécanisme pourrait intéresser des personnes physiques qui activent dans sept domaines répertoriés : conseil, expertise et formation, services numériques et activités connexes, prestations à domicile, services à la personne, services de loisirs et récréation, services aux entreprises, ainsi que les services culturels, de communication et d’audiovisuel.

Outre l’intérêt que procure ce privilège à l’auto-entrepreneur en matière d’autonomie et de couverture sociale, les pouvoirs publics s’offrent ainsi un moyen motivant d’absorber le maximum de personnes qui activent sur le marché informel. Il y va aussi des nouvelles ressources destinées à remplir les caisses de sécurité sociale et d’une meilleure visibilité du champ de l’emploi.

Du gagnant -gagnant.

À espérer néanmoins que le mécanisme soit accompagné d’une large communication afin de le rendre accessible à tous et de permettre aux potentiels candidats d’y souscrire.

A.A

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer