Le journaliste Saïd Boudour libéré

Le journaliste Saïd Boudour a été libéré ce mercredi soir peu avant minuit, après avoir été condamné à deux mois de prison avec sursis, pour « outrage à corps constitué », par le Tribunal d’Oran.

Le procès de Saïd Boudour et de son co-détenu Noureddine Tounsi, s’est déroulé aujourd’hui. Après requalification des faits, les charges d’atteinte au moral des troupes de l’armée, atteinte à l’unité nationale et publications Facebook pouvant porter atteinte à l’intérêt national, ont été abandonnées.

Noureddine Tounsi, bien qu’il soit acquitté dans ce procès, il reste en prison « vu sa condamnation à six mois de prison ferme dans une ancienne affaire », précise le Comité national pour la libération des détenus (CNLD).

Placé sous mandat de dépôt le 1er mars dernier, le journaliste Saïd Boudour devait être jugé mardi. Mais son procès a été reporté car le tribunal ne disposait de visioconférence que le mercredi. Ce jour, le procureur de la République a requis 6 mois de prison ferme contre lui et son co-détenu.

Une campagne de soutien a été lancée par des journalistes et militants du Hirak, il y a deux semaines, pour la libération de Saïd Boudour.

Aziz.T

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer