La haine ancestrale du Makhzen contre l’Algérie: Les rois de la trahison

Dans un précédant article intitulé «  Ce Maroc qui cherche encore un frère: Au-delà d’un discours… » paru dans le même journal, j’avais fait une lecture positive de la déclaration du roi du Maroc Mohamed VI, faite lors d’un discours à l’occasion du 22 -ème anniversaire de son accession au trône: « vous n’aurez jamais à craindre de la malveillance de la part du Maroc. la sécurité et la stabilité de l’Algérie, et la quiétude de son peuple son organiquement liées à la sécurité et à la stabilité du Maroc ».

J’avais posé la question suivante: peut-on considérer que les propos du roi sont un gage de non-agression, un serment de fraternité à l’adresse de l’Algérie?

La réponse à cette question n’a pas trop tardé : non il n’en est rien, le Maroc continue dans son hostilité contre l’Algérie.

La présidence de la république vient de le confirmer par cette déclaration au terme d’une réunion extraordinaire du Haut Conseil de sécurité : « Les actes hostiles incessants perpétrés par le Maroc contre l’Algérie, ont nécessité la révision des relations entre les deux pays et l’intensification des contrôles sécuritaires aux frontières Ouest».

A  partir de l’aveu de ses membres arrêtés, l’enquête a permis de découvrir qu’un réseau criminel, classé comme organisation terroriste, est derrière les incendies, qui ont ravagé dernièrement le nord du pays et particulièrement la Kabylie.

Le MAK et le Rachad sont vraisemblablement mis en cause dans ces incendies criminels qui ont fait des dégâts matériels et humains énormes.

Ce sont deux organisations classées terroristes par l’Algérie.

la première séparatiste cherche à mettre en danger l’unité nationale, et la seconde cherche par son idéologie à démolir les fondements de la nation pour imposer le concept de la Ouma.

Le Maroc a affiché dernièrement son soutien au MAK. Ce fait est confirmé par la déclaration de son ministre des affaires étrangères qui a soulevé le pseudo droit du «  peuple Kabyle ».

Cette audace n’a pu être possible que grâce à l’encouragement et a l’appui de son nouvel invité sur son sol, et partenaire dans l’hostilité contre l’Algérie en l’occurrence l’entité sioniste.

Il est clair donc par les faits que le MAK est soutenu par le Maroc en guise de vengeance, en réponse au soutien de l’Algérie au peuple Sahraoui, sachant qu’il y a aucune comparaison avec l’auto-détermination du peuple sahraoui, soutenue non pas par l’Algérie seulement mais par L’ONU.

Pareillement, le MAK a toujours été soutenu ouvertement par l’entité sioniste  en guise de vengeance, en réponse aussi au soutien indéfectible de l’Algérie à la cause Palestinienne.

Décidément, il semble que la haine viscérale qui anime les rois du Maroc à l’encontre de l’Algérie est ancestrale : Le héros numide Jughurta en 104 av. J.-C a été trahi par Bocchus, roi de la Maurétanie césarienne. Le Maroc d’aujourd’hui. Il l’a remis à Rome où il sera tué.

le sultan marocain Moulay Abderrahmane a trahi l’Emir Abdelkader en se retournant contre lui en décembre 1847 et s’est allié à l’ennemi français pour l’encercler.

Sur instigation du roi Mohammed V, Allal El Fassi chef du parti l’Istiqlal a mis en cause l’unité territoriale de l’Algérie en exposant l’idée expansionniste du grand Maroc en novembre 1955 soit une année après le déclenchement de la révolution de 1954, en englobant les vallées de la Saoura de la Gourara du Touat du Tidikelt.

Le traité signé en juillet 1961 entre la monarchie du Maroc et le gouvernement provisoire de l’Algérie combattante, a été violé par le roi Hassan en déclenchant une guerre contre l’Algérie le 25 septembre 1963, soit juste une année après l’indépendance.

Ce traité exprime clairement « la volonté du Maroc de s’opposer par tous les moyens à toutes tentatives de partage ou amputation du territoire algérien ».

Ce même souverain a soutenu implicitement le terrorisme pendant la décennie noire en voulant le chaos pour l’Algérie. Il a pourchassé et maltraité tous les Algériens sur son sol, après une accusation à tort contre l’Algérie suite à l’attentat de Marrakech.

Le roi Mohammed VI, continue dans la trahison au meme titre que ses ancêtres en construisant une base d’écoute juste à la limite de la frontière, en inondant l’Algérie avec toutes sortes de drogue constituant une menace contre la sécurité et la stabilité nationale,, en ramenant l’entité sioniste à nos frontières, en espionnant nos officiels, nos chefs de partis et nos journalistes avec le logiciel israélien Pegasus, en perdurant l’obstacle à l’autodétermination du peuple Sahraoui décidé par l’ONU depuis 1991, acceptée pourtant par son père le roi Hassan II, en falsifiant l’histoire avec un terme qui n’a jamais existé « peuple Kabyle » sachant que ce qui a existé n’est autre que des Amazighe libres faisant partie d’un même peuple qui ont combattu pour l’indépendance et l’unité de leur pays pendant plus d’un siècle.

Même si officiellement elle n’est pas encore établie, le soutien du Maroc est clairement confirmé par les fait à cette organisation criminelle qui met en danger l’unité, du pays. Le comble a donc atteint son paroxysme.

Pourquoi cet acharnement dans la haine et la trahison qui dure depuis l’existence de la monarchie au Maroc ? Quel est le tort de l’Algérie?

Le tort de l’Algérie vient vraisemblablement de son peuple libre, refusant à travers son histoire toutes forme de domination. Ce peuple qui se dresse toujours aux côtés des opprimés. Les rois du Maroc ont apparemment peur d’une contamination qui menacerait leur monarchie. Cette peur maladive est devenue tout simplement héréditaire de père en fils.

Ce que les monarques du Maroc n’ont jamais compris, c’est que le peuple Algérien autant qu’il a hérité de ses ancêtres un sang révoltant contre la soumission et l’injustice, il ne s’est jamais occupé de ce qui se passe en dehors de ses frontières en l’absence d’une provocation extérieure.

L’exemple qui malheureusement n’a pas servi aux monarques Marocains, c’est la non-ingérence observée par l’Algérie lors des deux coups d’État de « Skhirat et des aviateurs », si non la donne aurait été tout à fait autrement que celle  d’aujourd’hui.

Ce que le monarque du Maroc actuel et à venir doivent savoir, c’est que le peuple Algérien n’est pas leur ennemi. Il a toujours voué que du bien pour le Maroc et son peuple. L’exemple frappant étant ce jeune Youtubeur Marocain qui a passé une journée complète dans un quartier populaire de la capitale habillé du maillot de l’équipe nationale marocaine sans qu’aucun ne le dérange, au contraire, la courtoisie et l’hospitalité étaient de mise par tous ceux qu’ils l’ont croisé.

Les monarques du Maroc doivent savoir que leurs ennemis étant actuellement et resteront ceux qui entravent l’édification du grand Maghreb dans lequel les peuples de la région entière peuvent s’épanouir et profiter de leurs richesses.

Ce que les monarques du Maroc et leurs appuis d’aujourd’hui et de toujours doivent savoir aussi : le peuple Algérien autant qu’il soit indulgent il est sûr de sa capacité d’anéantir toute tentative de nuire à son unité et son intégralité territoriale conquises par le sang de ses martyrs.

Enfin, pour tous ceux qui œuvrent et persistent dans leurs hostilités contre l’Algérie, quels qu’ils soient, il doivent savoir que le peuple Algérien a toujours été résistant et a toujours été indestructible.

Il sort toujours vainqueur, son histoire le démontre clairement.

A bon entendeur…

Docteur Rafik Alloui

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer