Faut-il remercier Bouteflika et ses partis de l’alliance?

Bouteflika a réveillé les algériens.

Dans sa quête maladive de briguer un 5 ème mandat , le président déchu, a , dans son dernier aveuglement , rendu , sans le vouloir, le meilleur service aux Algériens. Il a réussi à provoquer l’union de tout un peuple, le vrai, cette majorité d’Algériens malmenée dans son quotidien par les abus des seigneurs de la république régnant ostensiblement à « fonds » les caisses , avec le soutien de leurs lois.

Probablement et loin de toute ingratitude, c’etait là le seul et unique service que l’ex president a rendu à la nation: commettre l’erreur d’ignorer l’honneur et la volonté de tout un peuple.

De la dérive du sommet naîtra l’union de la base.Ce sursaut populaire inscrit au registre des miracles tant il aura mobilisé , spontanément et pacifiquement des dizaines de millions d’algeriens, toutes categories confondues , réunis autour de la plus noble des causes: le sauvetage de la patrie.

Ce n’etait là, ni le fruit des opposants, ni l’oeuvre pensée par les services ou un quelconque travail de sensibilisation initié par des partis politiques.

Le hirak est le cri spontané de tout un peuple. Sa dimension est largement plus vaste que toutes les formations politiques réunies. La volonté populaire a balayé de l’espace tous les acteurs , les leaders d’opinions et tous ceux qui s’inscrivaient dans les hauts rangs de responsabililités. Le peuple a pris la parole. Pacifiquement. Il a montré la voie. En demeurant attaché aux intérêts suprêmes de son pays.

Le sens du nationalisme né de cette prise de conscience collective au lendemain du forcing tenté par la sphère Bouteflika a permis l’émergence d’un nouveau peuple , des citoyens accomplis, à défaut de cette Algérie nouvelle qui traine encore ses anciens réflexes et qui peine à se débarrasser de tous ceux qui l’ont malmenée.

Le renouveau est désormais dans la rue. La composante populaire qui s’est soulevée contre le régime et ses démembrement est facile à reconnaitre. Dans ses rangs, il y a le chômeur, l’homme d’affaires, l’islamiste,  le laïc , l’homme de sciences et l’analphabète , tous unis par cette colère  » disciplinee » que certains s’évertuent aujourd’hui à structurer.

Dans le hirak, il y avait de tout, sauf ceux qui comptaient parmi les opportunistes des partis de l’alliance , esclaves des quotas et de la rente.

Les FLN, RND, MPA  et l’islamiste de HAMAS auxquels se sont joints quelques micro satellites ont fait alliance contre le peuple et l’Algérie pour pérenniser le règne de leur prophète. Le hirak les a définitivement éliminés . De l’excès de mépris à la méprise , ce système conçu contre le peuple et le pays a fini emporté par un sursaut digne des miracles accordés…aux prophètes.

Karim.A

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer