Exploitation de la mine de Gara Djebilet: Le gouvernement ouvre la voie à la réalisation de la ligne ferroviaire Béchar-Tindouf

Le gouvernement a étudié, ce lundi lors d’une réunion, un décret permettant de déclarer le projet de la voie ferrée comme «projet d’utilité publique».

Ce qui ouvre la voie aux procédures administratives pour la réalisation d’un ouvrage qui changera tout le paysage de la partie sud-ouest du pays.

Selon les premières données, la voie ferrée qui reliera la ville de Béchar à Gara Djebilat, en passant par Oum-Lassel, dans la wilaya de Tindouf, sera longue de plus de 900 Km.

Elle permettra d’acheminer le fer extrait des mines de Gara Djebilat pour sa transformation dans une usine en construction à Béchar.

De cette ville, le produit transformé sera transporté au port d’Oran pour être exporté ou acheminé vers d’autres régions du pays. C’est un projet intégré qui permettra de créer des milliers d’emplois et surtout booster un secteur économique très faible dans la région Sud-Ouest du pays.

Le projet sera en principe réalisé par une société chinoise.
Avant la réalisation de ce projet, l’Entreprise Nationale de Fer et de l’Acier (FERAAL) a déjà commencé à extraire du fer. Elle a retiré près de 100 000 tonnes par mois dans une première phase expérimentale entamée le mois d’août de l’an dernier.

Le produit est pour l’instant acheminé par de gros camions jusqu’à Oran pour être exporté vers la Chine et la Russie. L’autre moitié est destinée aux usines existant en Algérie. La mine doit produire 2 à 3 millions de tonnes de minerai de fer/an dans une première phase (2022-2025), pour arriver à 40-50 millions tonnes/an à partir de 2026.

Gara Djebilet est considéré comme l’une des plus grandes mines de fer au monde. Elle recèle plus de 3 milliards de tonnes de réserves dont 1,7 milliards de tonnes exploitables.

Akli O.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer