Développement économique national : Le secteur des Startups «prioritaire»

L’Algérie est plus jamais déterminée à faire valoir ses secteurs porteurs de richesses, outre les hydrocarbures qui assurent depuis l’indépendance, prés de 98% de sa rente.

Après avoir relancé des projets miniers d’envergure, accordé de nouvelles facilitations notamment dans l’investissement agricole dans le Sud du pays, elle se tourne vers les micro-entreprises et la startup.

La forte volonté politique de développer les domaines de l’innovation et de relancer les startups qui représentent un enjeu majeur dans l’ordre des priorités nationales tracées dans son ambitieux programme et visant l’accélération du rythme du développement économique, en mobilisant toutes les ressources nécessaires pour organiser ce secteur prometteur et accompagner les porteurs de projets dans les différentes étapes, a été d’ailleurs réaffirmée ce mardi par le président de la république Abdelmadjid Tebboune.

Abdelmadjid Tebboune a rappelé dans ce sens, dans une allocution adressée à la Conférence africaine des startups (African Startup Conference), lue en son nom par le Premier ministre, Nadir Larbaoui, les mesures et initiatives prises à cet effet, notamment la valorisation de la formation dans de nombreuses spécialités liées à l’activité des startups, y compris la création d’écoles spécialisées, et l’établissement de ponts de communication entre les centres de formation et de recherche d’une part, et le monde de l’entrepreneuriat d’autre part.

Le Président a également mis l’accent sur les plans mis en œuvre pour l’accompagnement et l’incubation de projets innovants, notamment la création de pôles technologiques et le lancement de la plateforme dédiée à la recherche, au développement et à l’innovation ouverte, ainsi que la mobilisation d’espaces pour la domiciliation des startups, particulièrement, au sein des universités, outre la création de mécanismes spéciaux de financement et la garantie de nombreuses facilités pour encourager ce type d’initiatives.

Dans ce cadre, le président de la République a salué les résultats réalisés ces dernières années par le secteur de l’économie de la connaissance et des startups en Algérie, notamment à travers la création d’un écosystème national catalyseur de l’initiative et de l’innovation, ayant abouti à la réalisation d’acquis qualitatifs en termes de création de startups et permis à l’Algérie d’occuper la place de leader au niveau continental.

Cette dynamique qualitative devra connaitre un rythme accéléré durant la prochaine période, avec les profondes réformes économiques engagées pour l’amélioration du climat d’investissement et des affaires.

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer