Trafic passagers à l’aéroport d’Alger: plus de 10 millions de voyageurs attendus à fin 2024

Le trafic passagers à l’Aéroport international d’Alger devrait connaître une augmentation cette année, passant de 6,2 millions de voyageurs en 2022 à près de 10 millions d’ici la fin 2024, a indiqué lundi à Alger le PDG de la Société de gestion des services et infrastructures aéroportuaires d’Alger (SGSIA), Mokhtar Said Mediouni.

Lors d’une conférence de presse tenue à l’aéroport, M. Mediouni a précisé que la feuille de route tracée par la société visait à « exploiter cette infrastructure aéroportuaire à 100% de sa capacité », prévoyant « une augmentation du trafic passagers de 6,2 millions de voyageurs en 2022 à près de 10 millions d’ici la fin de l’année 2024 ».

Cette progression intervient à la faveur de la reprise de l’activité aérienne dans le pays et dans le monde après la crise sanitaire de la pandémie de Covid-19, ainsi que des réductions décidées par les autorités publiques sur les prix des billets d’avion et de l’augmentation du nombre de candidats à la Omra via l’Aéroport international d’Alger ces derniers temps, a-t-il dit.

Répondant à une question sur le hub aéroportuaire d’Alger, le responsable a affirmé que son activité était en « hausse continue », mettant en avant les efforts de la société pour fournir tous les services nécessaires aux voyageurs transitant par l’Aéroport d’Alger.

« Nous œuvrons en synergie avec nos partenaires, tels qu’Air Algérie et d’autres compagnies aériennes internationales, ainsi qu’avec les services de police et de douanes, pour améliorer les conditions d’accueil et développer les différents services proposés au niveau de l’infrastructure aéroportuaire », a poursuivi M. Mediouni.

Evoquant les mesures prises récemment par la société, notamment en ce qui concerne la fourniture de services dans les salles d’embarquement, il a rappelé qu’un accord avait été conclu avec les locataires des cafés pour réduire les prix de leurs produits en échange d’une réduction des frais de location par la société.

Après avoir souligné la détermination de la société à « ouvrir prochainement l’ensemble des locaux qui se trouvent au niveau de l’aéroport « , le responsable a fait savoir que le Duty Free ouvrira ses portes dans les prochains mois.

Il a en outre insisté sur l’importance de la modernisation de la gestion de l’aéroport pour le hisser au rang des grands aéroports internationaux, à travers l’investissement dans les technologies modernes, notamment l’intelligence artificielle, précisant que des étudiants et des experts en informatique seront mis à contribution dans la recherche de solutions pour améliorer la prise en charge des passagers et garantir leur confort.

Le PDG de la SGSIA a ajouté que des efforts étaient en cours pour équiper l’aéroport de systèmes d’enregistrement automatique des bagages, afin de fluidifier le trafic au niveau des divers terminaux de l’aéroport, qui comprend la nouvelle aérogare internationale, l’aérogare des vols domestiques et l’aérogare des vols du Hadj et de la Omra.

M. Mediouni a également souligné que le programme de numérisation en vigueur au sein de l’établissement aéroportuaire sera complètement concrétisé « d’ici mai prochain », affirmant, par ailleurs, que l’aéroport était prêt pour la saison du Hadj de l’année 2024.

Et d’ajouter que le personnel médical de l’aéroport sera prochainement renforcé pour la prise en charge des urgences, avec la mise à disposition d’équipes pour l’accompagnement des passagers aux besoins spécifiques.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer