Stockage des céréales : Un segment stratégique selon Ali Aoun

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun a souligné mercredi à Djelfa la nécessité de réaliser les projets à dimension stratégique dans les délais impartis afin d’atteindre les objectifs fixés par les autorités publiques du pays.

Dans le cadre de sa visite de travail et d’inspection dans la wilaya de Djelfa, où il s’est enquis du projet de réalisation des silos métalliques pour le stockage des céréales, toutes variétés confondues, d’une capacité de 20 000 tonnes au niveau de la commune de Hassi Bahbah, le ministre a souligné l’importance d’établir un calendrier précis et de le respecter dans le cadre de la mise en œuvre de tels projets, qui ont une dimension stratégique et sont liés à la réalisation de la sécurité alimentaire du pays.

M. Aoun a reçu des explications détaillées sur ce projet dont les travaux ont été relancés en juillet dernier, après la levée des obstacles et des difficultés qui ont entravé son parachèvement. Le projet enregistre actuellement un taux d’avancement de plus de 65%.

La réception du projet, réalisé par le complexe public « Batimatel » et l’entreprise italienne (Borghi SRL) et pour lequel un montant de plus de 680 millions de DA avait été consacré, est prévue en juillet prochain.

Le ministre a rappelé que ces projets stratégiques visant à préserver la sécurité alimentaire, s’inscrivent dans le cadre de la mise en œuvre des instructions du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, et de l’insistance à rendre cette wilaya économiquement et industriellement attractive.

M. Aoun a clôturé sa visite de deux jours dans la wilaya de Djelfa par l’inspection d’une unité d’investissement spécialisée dans la fabrication du papier hygiénique, située dans la wilaya déléguée d’Aïn Oussara, où il a reçu des explications exhaustives sur les étapes de réalisation de cet investissement privé, qui contribue à la couverture des besoins nationaux et exporte vers plusieurs destinations africaines et européennes, et vers le Canada.

En visitant une unité industrielle en arrêt, relevant de l’Entreprise nationale des industries électroniques (ENIE) et spécialisée dans la fabrication d’équipements médicaux, le ministre a souligné aux responsables de cette entreprise, la nécessité d’élaborer un rapport détaillé sur cette situation et d’œuvrer à la reprise de l’activité de cette structure industrielle.
A Aïn Oussara, dernière étape de sa visite, M. Aoun a écouté un exposé sur un projet d’aménagement d’un parc industriel d’une superficie globale de près de 400 hectares, pour lequel une enveloppe budgétaire de 400 millions de DA a été allouée.

Trois unités d’investissement activent dans cet espace industriel qui regroupe 187 parcelles. Elles contribuent à la réalisation de la productivité nationale dans certaines industries manufacturières.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer