Promotion de l’investissement : Un frein nommé bureaucratie

La promotion de l’investissement et l’amélioration du climat des affaires sont au cœur du Plan d’action du Gouvernement.

D’ailleurs, lors du dernier Conseil des ministres, le président de la république a instruit le Gouvernement pour une plus grande célérité dans l’exécution des décisions des Conseils des ministres.

Il s’agit aussi « de remarques adressées également à nous en tant qu’opérateurs économiques, patronats et syndicats, pour faire tourner plus vite la machine de production et aller vers l’export », a commenté ce mercredi matin, le président de la Confédération des industriels et producteurs algériens (CIPA).

Intervenant sur les ondes de la chaîne III de la Radio nationale, Abdelwahab Ziani, a dans ce sens,  rappelé que le fléau de la bureaucratie, « constitue un frein redoutable dans l’exécution des projets» et propose «d’accélérer les processus de numérisation et de digitalisation dans les différentes administrations ».

Le président de la CIPA a également évoqué, le dossier du foncier industriel qui « attend la mise en place d’une Agence dédiée par l’adoption du projet de loi ».

Notant que des consultations ont bien eu lieu à ce sujet, Abdelwahab Ziani, a assuré qu’en attendant l’adoption de la nouvelle loi, les walis restent habilités à agir pour booster l’investissement national et international, «parce que nous avons des partenaires étrangers pour qui le manque du foncier reste un point d’interrogation ».

Il convient de noter dans ce sens, que les députés de l’Assemblée populaire nationale (APN) ont adopté, mardi, à la majorité, la nouvelle formulation consensuelle de l’article objet de désaccord entre les deux chambres du Parlement, du texte de loi fixant les conditions et les modalités d’octroi du foncier économique relevant du domaine privé de l’Etat et destiné à la réalisation de projets d’investissement.

La nouvelle formulation consensuelle proposée par la Commission paritaire des deux chambres du Parlement, de l’article 2 du texte de loi sur le foncier économique, comprend l’introduction des « autres terres aménagées du domaine privé de l’Etat » dans le portefeuille foncier de l’Etat destiné à l’investissement.

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer