plus de 52000 exploitations agricoles raccordées à l’électricité jusqu’à fin 2023

Plus de 52.000 exploitations agricoles sur 84.000 programmées ont été raccordées à l’électricité jusqu’au mois de décembre 2023, a indiqué jeudi le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab.

Lors d’une séance plénière consacrée aux questions orales à l’Assemblée populaire nationale (APN), présidée par la vice- présidente Hadjira Abbas, en présence de la ministre des Relations avec le Parlement, Basma Azouar, et de membres du Gouvernement, M. Arkab a précisé que 52.741 exploitations agricoles sur 84.762 programmées avaient été raccordées à l’électricité, soit 62%, dont 45.245 exploitations entrées en services, 21.327 exploitations en cours d’étude ou en phase de lancement des travaux et 10.694 en cours de réalisation, relevant que l’année 2024 verra le parachèvement des opérations de raccordement.

Répondant à la question du député Djamel Ouzaghla (Indépendants) sur le raccordement des exploitations agricoles à l’électricité dans la wilaya de Tipasa, le ministre a souligné que ces mesures s’inscrivaient dans le cadre du développement des périmètres agricoles, faisant état du raccordement de 61 exploitations agricoles dans cette wilaya sur 239 concernées par le raccordement, avec 48 exploitations entrées en service, 13 autres qui le seront prochainement, le reste des exploitations étant en cours d’étude, de réalisation ou de lancement.
A une question du député Massinissa Ouari (Indépendants) sur le programme de valorisation des produits miniers et l’organisation de son activité, le ministre a indiqué que son secteur avait mis en place une stratégie axée sur la contribution effective à la diversification de l’économie nationale dans les meilleures conditions, incarnée par des plans d’action annuels élaborés selon les priorités et la maturation des projets miniers, notamment dans les filières de la production des produits miniers les plus attractifs pour l’investissement.

Evoquant les stratégies adoptées en la matière à l’image de l’intensification des programmes de recherche minière pour l’exploration de nouvelles ressources et l’élargissement de la base minière du pays, le ministre a rappelé le programme de recherche minière 2021-2023 comptant 26 projets de prospection et d’exploration concernant 13 minerais répartis sur 27 wilayas.

Dans le même sillage, M. Arkab a révélé la mise en place d’un programme triennal 2024-2026, outre une batterie de mesures visant à créer les conditions institutionnelles, réglementaires et pratique à même d’assurer un climat favorable à l’investissement, dont la réforme des cadres législatif et réglementaire relatif aux activités minières.

Et d’ajouter que le plan d’action du secteur minier avait été arrêté conformément à une vision stratégique pour le développement de ce secteur, permettant à ce dernier de contribuer davantage au développement du pays.
Pour le ministre, le secteur contribue grandement à la diversification de l’économie hors hydrocarbures, rapporte des devises et crée des emplois, notamment au niveau des zones défavorisées et reculées.

Répondant à la question du député Ali Terbagou (Mouvement El-Bina) sur le transfert des lignes électriques de moyenne tension passant par les habitations dans la wilaya de Ghardaïa, le ministre de l’Energie et des Mines a affirmé que ses services œuvraient en coordination avec les secteurs ministériels concernés pour le recensement des structures énergétiques à l’échelle nationale nécessitant un transfert pour la sécurité des citoyens et de leurs bien.

Il s’agit également d’exploiter les assiettes foncières pour la réalisation des équipements publics et des programmes d’habitat au niveau national, a-t-il fait savoir.
Le ministère veille toujours à la prise en charge des préoccupations des citoyens et leur accompagnement
tout en respectant les lois en vigueur en vue de protéger les habitations d’éventuels dangers.

Répondant à une question orale du député Hamza Haidra (Mouvement El-Bina) sur le raccordement des communes de Safsaf, d’Ouled Boughalem et d’Oued El Kheir dans la wilaya de Mostaganem au réseau de gaz naturel, M. Arkab a fait savoir que son département ministériel avait établi un nouveau programme pour les différentes wilayas, y compris la wilaya de Mostaganem, assurant que ce programme était actuellement en cours de réalisation, avec la prise en charge progressive des communes récemment introduites.

Il a expliqué qu’une enveloppe financière de 492 millions DA avait été allouée à ce programme en cours dans la wilaya pour raccorder 1.910 foyers à l’électricité et une autre enveloppe de 1.352 millions DA pour raccorder 2.850 foyers au gaz, soulignant que le secteur de l’énergie demeure prêt à fournir du gaz naturel aux citoyens dès que les conditions techniques et financières sont réunies.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer