Panique sans frontières : La paix d’Alger qui explose Rachad…

Panique et colère dans la maison Rachad, cette organisation qui confirme  son statut la classant au rang des mouvements terroristes. Les toutes récentes sorties du porte parole de ce mouvement, Larbi Zitout ne laissent aucun doute sur la peur manifeste qui vient gagner les hauts lieux de cette sinistre organisation.

Tirant à bout portant sur ses « alliés » d’hier, ses proches compagnons d’aujourd’hui , islamistes ou autres , Larbi Zitout se laisse aller , toute honte bue dans un discours engagé d’hostilités contre tous ceux qui seraient tentés de ….quitter les rangs de Rachad . Pire encore, il s’en va développer un argumentaire bourré de contradictions pour s’essayer à imposer une «dictature» de conduite qu’il veut imposer à tous ceux qui répondraient à la main tendue  par les autorités algériennes au profit de certains activistes et autres opposants qui ont toutefois gardé leur distance quant aux limites de la trahison.

Larbi Zitout ne se prive pas d’ailleurs d’user de termes à la limite de l’insulte contre Ali Benhadjar  et l’ex chef de l’AIS ( Armée islamique du Salut ), Madani Mezrag. Il ne ménage personne dans ses récentes vidéos .

C’est un Zitout que l’inquiétude trahit , gagné par la peur de se voir, lui et l’organisation terroriste qu’il dirige, définitivement abandonné par les siens. Depuis son refuge luxueux et mercantile de Londres , on redécouvre un Zitout pratiquement aux abois, et ce au lendemain d’une initiative politique lancée depuis Alger par les plus hautes autorités du pays .

Le président de la république , Abdelmadjid Tebboune qui avait toujours mentionné dans ses discours la disposition de l’État à laisser ouvertes les portes de la réconciliation et du pardon . La main tendue de Tebboune vient tout récemment de confirmer la dynamique de paix et se confirmer en offre concrète pour un nouveau départ que le chef de l’État souhaite «rassembleur».

Une démarche de paix qui déstabilise les plans diaboliques prônées par Rachad , vraisemblablement surprise par cette offre laquelle a commencé d’ailleurs à recueillir tant d’adhésions.

L’appel à la paix a en effet permis le retour de bon nombre d’opposants et d’activistes qui se sont clairement démarqués de la feuille de route terroriste de Rachad. À cela s’ajoutent ces déchirements internes et le lot de démissions de plusieurs cadres de cette organisation qui ont d’ailleurs tenu à le faire savoir publiquement.

 Au fil du temps , Larbi Zitout s’est mordu la queue en s’offrant les services de Amir.Dz , un agent réputé à la solde des services de renseignement français et de ceux de puissances hostiles à l’Algérie. 

La guerre ouverte au sein de ces agents de la propagande sur fond de dénonciation et d’accusations mais aussi sur une histoire de fonds détournés montre le vrai visage de ces « activistes» . L’argent récolté auprès de ceux qui pensaient cotiser au profit d’une aide soi disant destinée aux familles des détenus , va constituer un des éléments déclencheurs des hostilités et de conflits désormais avoués et assumés.

Amir.dz ne veut point de partage et l’argent amassé via le système du PayPal va donner matière à divergence et alourdir la facture de la fracture. Non seulement les attaques entre les uns et les autres sont publiques et diffusées sur youtube , mais c’est surtout la caution , voire la bénédiction silencieuse de Mourad Dhina, Zitout qui montrent leur couverture en faveur de Amir.dz , qui va secouer les rangs de Rachad.

Désormais, la confiance ne règne plus. Chacun faisant ses « comptes» , et d’autres comprenant que les enjeux sont aussi obscurs que douteux , se mettent finalement à dénoncer la vraie nature de ce mouvement.

Ce qui explique l’affolement de Zitout qui a cessé d’être ce «  diplomate» au verbe choisi pour séduire . Mais surtout pour tromper. Sous la panique, il ne se gêne point pour proférer des insultes.

Il a depuis longtemps cessé d’être algérien . Il se sait aujourd’hui, isolé . Et comprend surtout qu’il a de loin franchi cette ligne rouge qui l’exclut de fait de cette offre de paix…

Mohamed. A

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer