Le Maroc signe son premier accord sécuritaire avec l’entité sioniste

Le régime du Makhzen marocain et l’entité sioniste ont conclu mercredi un accord-cadre visant à « renforcer la coopération sécuritaire entre les services de renseignement marocains et israéliens », un an à peine après la normalisation de leurs relations qui suscite une large contestation au Royaume, rapportent des médias.

 

L’accord a été signé lors d’une visite à Rabat du ministre israélien de la Défense, Benny Gantz, reçu en début de matinée par le ministre délégué chargé de l’administration de la Défense nationale marocaine, Abdellatif Loudiyi.

 

Les deux hommes ont signé un protocole d’accord qui lance formellement la coopération sécuritaire « sous tous ses aspects » (planning opérationnel, achats, recherche et développement, etc.) entre le Maroc et l’entité sioniste, selon des médias proches des cercles militaires marocains.

 

L’entité sioniste et le Makhzen marocain ont normalisé leurs relations en décembre 2020 dans le cadre des « Accords d’Abraham », en échange de la reconnaissance par l’ex-président américain Donald Trump de la prétendue « souveraineté » du Maroc sur le Sahara occidental.

APS

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer