Le jeûne, le froid , la pluie et le hirak continue

Encore une preuve que le hirak est resté déterminé , fidèle à ses convictions maintes fois exprimées , en masse , dans plusieurs grandes villes du pays.

Ce 113 ème vendredi , le jeûne , la pluie et le froid n’ont pu avoir raison de ces milliers de manifestants qui ont tenu à marquer leur présence aussi bien dans la capitale qu’à Bejaia , oran , Annaba , Tizi ouzou , constantine et d’autres villes.

Les revendications tout comme la détermination n’ont point changé. Les milliers d’algeriens sortis ont exprimé leur rejet des législatives du 12 juin et ont surtout appelé à la libération des manifestants interpellés .

À Alger centre, des rassemblements ont été observés autour d’un commissariat de police pour exiger la libération de certains marcheurs interpellés, notamment un enseignant de l’université de bab ezouar. Il y avait de la tension dans l’air en ce vendredi.

ABN

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer