Déclaration de politique générale du gouvernement : Hommage appuyé à l’ANP

Un simple survol de la carte suffit largement pour nous renseigner sur les charges supportées par les soldats de l’Armée nationale populaire. La situation est exceptionnelle et les défis sont énormes.

L’ANP «s’acquitte de ses missions constitutionnelles à la lumière des orientations de Monsieur le président de la République, chef suprême des forces armées, ministre de la Défense nationale, en étant entièrement consciente de l’ampleur des défis et des enjeux à relever, au regard notamment des évolutions enregistrées dans notre environnement régional et international, dont les répercussions sur la sécurité et la stabilité du pays sont bien connues», est-il en effet mentionné dans la Déclaration de politique générale du gouvernement (DPGG), présentée ce mardi par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane devant l’Assemblée populaire nationale (APN).

En matière de sécurisation des frontières, la Déclaration de politique générale du gouvernement, soutient que l’ANP «veille rigoureusement à la préservation de la souveraineté nationale et la protection de l’économie nationale, à travers le renforcement et l’actualisation des dispositifs de surveillance et de protection au niveau des zones frontalières terrestres et des espaces maritime et aérien».

Le document met en avant «les résultats palpables publiés quotidiennement, réalisés par les détachements militaires et en collaboration avec les services de sécurité, dans le domaine de la lutte contre le terrorisme, la contrebande, le crime organisé transfrontalier, la migration clandestine, le trafic multiforme dont le narcotrafic».

Il souligne que ces résultats «reflètent la vigilance et la détermination de l’ANP à lutter, sans relâche, contre toutes les formes de la criminalité transfrontalière afin d’assurer une sécurité maximale des frontières».

Face aux menaces portées par le cyberespace contre la sécurité nationale et les systèmes sensibles et vitaux de l’Etat, à l’aune des progrès enregistrés dans le domaine numérique, l’ANP «poursuit ses efforts pour le développement de ses capacités en matière de cyber défense et contribue pleinement à la mise en place de la stratégie nationale intégrée dans le domaine du numérique», ajoute le document.

Selon la même source, le haut commandement de l’ANP «réserve un intérêt majeur à l’appareil de formation militaire qu’il tient à améliorer et à adapter en permanence aux nouvelles évolutions», relevant que «l’industrie militaire algérienne est en pleine expansion depuis plusieurs années, mais de manière plus significative depuis les cinq dernières années».

La déclaration de politique générale du gouvernement relève, à ce propos, que «le ministère de la Défense nationale aspire à développer des industries militaires nationales, en s’appuyant sur la domiciliation et le transfert de technologies, la diversification des domaines d’activités et des produits mis sur le marché national, de manière à permettre à la plateforme industrielle militaire de consolider son rôle dans le développement de l’économie nationale».

En matière de gestion des catastrophes, l’ANP «a mobilisé, comme à son accoutumée, lors des sinistres et intempéries survenus durant l’année en cours, toutes ses potentialités humaines et matérielles pour soutenir l’effort national d’aide et d’assistance au profit de la population», conclut le document, rappelant la participation de l’Armée aux «opérations de lutte contre les incendies dans les zones forestières et les villages sinistrés».

R.N

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer