Déchéance de nationalité : Rahabi salue une « sage » décision de Tebboune

Abdelaziz Rahabi a réagi au retrait par le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, du controversé avant-projet de loi qui prévoyait la déchéance de nationalité à des algériens qui porteraient atteinte à la sécurité de l’Etat, à partir de l’étranger.

« Le retrait par le Président de la République du projet de déchéance de la nationalité algérienne est une décision opportune et sage », a écrit l’ancien diplomate dans une tribune sur sa page facebook.

Pour l’ancien ministre de la Communication, « la patrie n’a pas vocation à produire des apatrides et l’Etat est tenu par des obligations légales de protéger tous ses citoyens à l’intérieur et à l’extérieur de ses frontières ».

« Il est regrettable que l’Algérie, pays de forte tradition d’accueil de réfugiés de toutes conditions, donne de lui-même cette image de pays en décalage avec la réalité internationale et les valeurs universelles », a estimé Rahabi.

Enfin, il explique que « si la décision du Président Tebboune, participe à l’évidence d’un esprit d’apaisement dans une conjoncture nationale marquée par la montée des extrémismes de toute nature dans la société, elle nous renseigne également sur le caractère irréfléchi et précipité de certaines décisions de l’Etat algérien, fragilisé dans ses fondements mêmes par deux décennies de laisser-aller et de corruption ».

Dans un entretien accordé à deux médias nationaux, diffusé samedi par l’ENTV, le chef de l’Etat a affirmé que le projet sur la déchéance de nationalité « a été retiré » en raison de «l’interprétation erronée ».

Aziz.T

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer