Ces hommes d’affaires qui paniquent : le cauchemar des aéroports !

Les hommes d’affaires ont peur ! Ils sont inquiets !

Voyager est devenu pour eux un cauchemar. À part ceux dont les noms ont été donnés au compte gouttes par la presse , la plupart des chefs d’entreprises qu’ ils soient privés ou dans le public hésitent avant de penser à un voyage . Fut il professionnel ou privé, le déplacement à l’étranger devient toute une histoire .

« Nous ne savons pas ce qui nous attend à l’aéroport.  Au niveau de la police des frontières , c’est le suspense qui tue  » raconte notre jeune entrepreneur qui se dit regretter le jour où il a fait des  » pieds et des mains pour décrocher un crédit bancaire « .

Il ajoute que la confusion est totale . C’est le flou . Aucune communication officielle pour clarifier les choses et rassurer les entrepreneurs .

Notre ami pense savoir que  » l’on peut être embarqué à l’aéroport même si on ne figure pas sur la liste des ISTN . » Il va même jusqu’ à se féliciter de n’avoir jamais été membre d’une quelconque organisation patronale !

Les rumeurs font état de quelques 580 personnes visées par des enquêtes qui les soumettent à des interdictions de sorties non notifiées . Par contre , plus de 20 autres personnalités du monde des affaires et de la politique ont été officiellement notifiées de ces ISTN.

Ce jeudi par exemple, le frère du patron de Sovac s’est fait arrêter à l’aéroport d’Alger alors qu’ il s’apprêtait à embarquer pour Nice.

Selon des témoins , il ne donnait pas l’impression d’être au courant de l’interdiction de sortie qui le frappait .

A. A

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer