Belmadi quitte l’Algérie sans accord !

Le feuilleton autours du départ du désormais ex sélectionneur national, Djamel Belmadi se poursuit et chaque jour son lot de rebondissement.

En effet, comme tout le monde le sait, au terme de l’élimination concédée par la sélection nationale la semaine dernière au 1er tour de la CAN, Belmadi avait pris la décision de partir.

Il en a informé d’abord ses joueurs dans les vestiaires tout de suite après la fin du match face à la Mauritanie avant de communiquer sa décision au président de la FAF, Walid Sadi.

Le lendemain, les deux hommes se sont réuni à Bouaké et il a été convenu de sceller le divorce à l’amiable contre une indemnité de deux mois de salaire.

Toutefois, le fait que Walid Sadi ait décidé d’annoncer cela publiquement sur son réseau social X a rendu fou l’ancien coach d’Al Duhail, qui dès lors a changé de position avant d’expliquer à son employeur que s’il voulait qu’il résilie son contrat, il n’avait qu’à lui verser la totalité de ses salaires jusqu’en décembre 2026, soit jusqu’au terme du contrat.

Le ton est monté considérablement entre les deux hommes et alors qu’on pensait que la raison allait l’emporter, Belmadi a préféré rester sur sa position, quittant l’Algérie lundi après-midi pour rentrer chez lui à Doha, au Qatar sans avoir résilié ce fameux contrat.

Une attitude qui a mis en rogne le patron de la fédération, qui ne sait plus quoi faire dans cette affaire et veut encore se donner du temps avant de procéder à une résiliation unilatérale du contrat.

Un bras de fer qui a alimenté les débats et qui ne fera nul doute pas les affaires de la sélection algérienne, appelée à reprendre du service dès le mois de mars prochain, avec un tournoi amical prévu en Algérie.

R. A.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer