À la veille de son retour au pays, Tebboune fait le plein de messages de sympathie

Les messages et marques de soutien et de sympathie émanant de plusieurs chefs d’Etats à travers le monde se sont multipliés ces derniers jours , confirmant ainsi aussi bien la fin de sa convalescence d’une part et le regain d’intêret des puissants de ce monde à l’egard de l’Algérie et de son président.

Tebboune a en effet fait le  » plein » de sympathie au lendemain de sa sortie vidéo postée sur son compte tweeter . Une sortie qui a mis fin à une terrible spéculation et à travers laquelle le président de la république a laissé entendre qu’il suivait scrupuleusement toutes les affaires liées à l’evolution de la maison Algérie.

Le bref discours de Tebboune aura permis de sonner le réveil d’un gouvernement dont les signes de paralysie devenaient trop inquiétants devant les multiples enjeux qui interpellaient le pays.

Le Président de la République, Abdelmadjid Tebboune, hospitalisé depuis le 28 octobre en Allemagne après avoir contracté le Covid-19, réapparu publiquement le 13 décembre pour la première fois depuis le début de  son hospitalisation à ce jour,  est devenu le centre d’intérêt et de préoccupations d’un nombre important de pays aussi bien en Europe qu’ailleurs.

Cinq (05) échanges téléphoniques et (33) Trente trois écrits entre messages et lettres , les dernières datant du 24 Décembre 2020, l’appel de l’Emir du Qatar, Cheikh Tamim Ben Hamad Al Thani qui a pris des nouvelles de son état de santé et lui a adressé ses vœux de bonne santé , et des messages de ses homologues : Président Fédéral d’Allemagne, Frank-Walter Steinmeier, qui s’est félicité de son rétablissement et de sa guérison de la Covid-19, le Président Syrien, Bachar el Assad et le Président du Conseil des ministres Italien, Giuseppe Conte.

Ces marques de sympathie ont été precedées par des  communications importantes avec le président de la République Turque, Recep Tayyip Erdogan qui a bien souligné « la disponibilité de son pays à accompagner l’Algérie dans le projet de monsieur le Président pour l’édification de la nouvelle Algérie ».

la chancelière Allemande, Mme Angela Merkel qui s’est toujours enquis de son état de santé et le Président de la République tunisienne, Kaïs Saïed sans oublier l’échange téléphonique de son homologue français, Emmanuel Macron, qui a pris des nouvelles de son état de santé et l’a informé, par la même occasion des suites du dossier de la Mémoire, confié à l’historien Benjamin Stora.

De la Chine au Maroc et de la Russie jusqu’a Djibouti et le Niger … Des conversations et des écrits qui soulignent  d’une façon ou d’une autre la place et le rôle de l’Algérie sur la scène internationale.

Nadi.K

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer