Vente de médicaments en ligne : Les pharmaciens dénoncent cette pratique

La vente en ligne, sur les pages web et réseaux sociaux, des médicaments en « vogue » depuis un certains temps, n’est pas du goût du Conseil national de l’Ordre des pharmaciens (CNOP) et le Syndicat national des pharmaciens d’officine (SNAPO).

Les deux Organisations professionnelles ont en effet, dénoncé dans un communiqué, « la vente en ligne, sur les pages web et réseaux sociaux, des médicaments, notamment ceux introduits de manière frauduleuse sur le territoire national, ce qui constitue un danger réel pour la santé de nos concitoyens par l’introduction de produits prohibés, non autorisés ou contrefaits ».

La Commission qui s’est réunie au niveau du siège de l’Ordre des pharmaciens «dénonce aussi la vente concomitante par certains distributeurs et la vente en packs imposée aux pharmaciens, notamment lorsqu’il s’agit de médicaments essentiels en rupture ou sous tension», ajoute le communiqué, déplorant également «la perturbation du marché du médicament, causée par certains spéculateurs, notamment par la rétention des produits.»

Exigeant «le respect des pratiques commerciales et déontologiques par les laboratoires et établissements pharmaceutiques», la Commission nationale de coordination CNOP-SNAPO «dénonce les pratiques déloyales, entre autres le compérage, la concurrence anti-déontologique et la recherche de la clientèle par des procédés réprimés par la loi».

Elle rappelle en outre «qu’enfreindre les règles de l’exercice pharmaceutique, expose son auteur à des sanctions disciplinaires, allant de l’avertissement à la fermeture de l’officine ou de l’établissement».

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer