Transaction douteuse sur le gaz algérien : les Espagnols s’expliquent…

Les Espagnols réagissent  et assurent que le gaz qu’ils achemineront vers le Maroc, ne sera jamais d’origine Algérienne…, rapportent ce jeudi  plusieurs médias.

«En aucun cas le gaz acquis par le Maroc ne sera d’origine algérienne», a affirmé mercredi soir le ministère espagnol de la Transition écologique.

Les Espagnols précisent qu’il pourrait s’agir éventuellement de gaz naturel liquéfié acheté par le Maroc sur le marché international et qui pourrait faire l’objet de traitement dans des installations espagnoles.

L’Algérie a menacé de rompre son contrat gazier avec l’Espagne, si celle-ci acheminait le gaz algérien vers une tierce partie autre que celle prévue dans les contrats .

Pour rappel, 43% du gaz importé en Espagne provient de l’Algérie.

Le ministère de l’Énergie a précisé que tout acheminement de « quantités de gaz naturel algérien livrées à l’Espagne, dont la destination n’est autre que celle prévue dans les contrats, sera considéré comme un manquement aux engagements contractuels, et par conséquent, pourrait aboutir à la rupture du contrat liant la Sonatrach à ses clients espagnols ».

Il faut savoir que le gazoduc Maghreb-Europe (GME) qui relie l’Algérie à l’Espagne via le Maroc, a été fermé le 1er novembre dernier par l’Algérie dans un contexte de crise politique avec ce dernier et l’Espagne s’était engagée auprès de l’Algérie de ne pas vendre le gaz algérien au Maroc . Cette condition avait été explicitement imposée par l’Algérie lors du renouvellement du contrat de livraison signé fin 2021.

Nadi.K

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer