Sécurité énergétique régionale et internationale: Attaf relève le rôle de l’Algérie au forum de Riyadh

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, Ahmed Attaf a mis en avant, dimanche depuis Riyadh (Arabie Saoudite), les efforts et l’apport de l’Algérie en matière de sécurité énergétique sur les plans régional et international, soulignant le souci de l’Algérie de s’ériger en partenaire énergétique fiable dans sa région.

« Nous œuvrons à ce que l’Algérie s’érige en partenaire fiable dans sa région, où elle dispose d’un large réseau de partenaires », a précisé M. Attaf lors d’une séance-débat sur « les dynamiques géopolitiques et la transition énergétique », tenue dans le cadre du Forum économique mondial (Forum de Davos).

Le ministre a, également, rappelé les résultats importants ayant couronné les travaux du Sommet d’Alger des pays exportateurs de gaz (GECF), tenu en mars dernier, lequel a attesté que « le gaz est un principal axe d’une transition énergétique équitable pour tous ».

Relevant le changement des facteurs géopolitiques qui contrôlent les marchés énergétiques depuis deux ans, le ministre a affirmé que « l’établissement par l’Algérie d’un vaste réseau de partenaires dans le domaine de l’énergie ne s’est pas fait au détriment de ses engagements en matière de réduction de l’impact environnemental ».

Concernant la transition énergétique dans le monde, le ministre des Affaires étrangères a souligné la nécessité pour le processus de transition énergétique, de se conformer aux normes de justice et d’équité en premier lieu, notamment vis-à-vis des pays émergents.

M.Attaf a également évoqué les transformations que connait le secteur énergétique en Afrique, notamment avec l’émergence de nouveaux acteurs, mettant en avant à cet égard, l’importance des découvertes pétrolières et gazières majeures, enregistrées récemment au Niger, au Sénégal et en Mauritanie, susceptibles d’impulser « le développement dans ces pays ».

Cette nouvelle donne économique (découvertes) se veut un moyen « pour contribuer, de manière directe ou indirecte, à la lutte contre le terrorisme, le crime international et l’émigration clandestine au Sahel », a ajouté le ministre.

Le programme de ce Forum intitulé:

« Coopération internationale, Croissance et Energie pour le développement », porte sur l’examen des différentes questions et évolutions économiques mondiales dans l’objectif de promouvoir une coopération internationale multipartite pour élaborer des solutions communes face aux différents défis sécuritaires, de développement et environnementaux.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer