Redéploiement du secteur des mines : les professionnels en parlent

Les participants à une Journée d’étude sur les ressources minières organisée, samedi à Béjaïa, ont appelé à la relance de l’industrie nationale de transformation des minerais et au redéploiement des sociétés minières algériennes afin d’assurer une intégration globale dans le secteur des mines.

Ces recommandations ont été formulées à l’issue des travaux de cette Journée organisée par le ministère de l’Energie et des Mines, en coordination avec le ministère de l’Enseignement supérieur et la Recherche scientifique, sur le thème « La raréfaction des ressources minières et positionnement de l’Algérie, rôle du gisement de zinc-plomb de Tala Hamza-Amizour ».

Les participants dont des universitaires, des chercheurs et des hauts cadres du secteur minier, ont insisté sur l’impératif d’encourager l’industrie nationale de transformation des minerais en s’appuyant sur le secteur minier par des facilitations à l’investissement, afin de maximiser les valeurs ajoutées et créer des postes d’emploi.

Ils ont également souligné l’importance du redéploiement des sociétés minières nationales afin d’assurer à l’économie nationale une intégration globale dans la chaîne de valeur minière, estimant que ce secteur pourrait jouer un rôle économique important au plan régional, national et international.
Il a été recommandé également la création d’un centre de minéralurgie nationale devant permettre d’accélérer la mise en œuvre des décisions des pouvoirs publics, notamment celles relatives à l’indemnisation des citoyens concernés par le projet de mine de Tala Hamza-Oued Amizour.

D’autres recommandations en matière de responsabilité sociétale et de collaboration renforcée entre l’université et l’entreprise, ont été faites afin d’assurer une ressource humaine qualifiée et contribuer à la résorption du chômage, à travers la formation et la mise en place d’un système d’insertion professionnel des étudiants en graduation et post graduation.

Les participants ont appelé en outre à la mobilisation des associations dans la démarche de la protection de l’environnement, ainsi que l’ouverture de bureaux d’écoute et de recensement des requêtes des citoyens.
Il a été également recommandé l’application stricte des consignes sanitaires de sécurité et de protection de l’environnement, décrites dans les documents officiels du projet avec l’installation d’un comité local de surveillance environnementale présidé par le wali de Béjaïa où sont représentés toutes les parties prenantes pour assurer le suivi mensuel du projet sous tous ses aspects.

A noter que la Journée d’étude s’est tenue en présence du ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab, du ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun et de la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fazia Dahleb et des responsables du secteur de l’Enseignement supérieur.
Cette journée d’étude organisée au campus d’Aboudaou de l’Université Abderrahmane Mira, a été marquée par un débat riche et des interventions de la société civile, des élus locaux et des représentants des autorités locales de la wilaya.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer