Production halieutique : objectif de 200.000 tonnes d’ici 2030…

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques Ahmed Badani a déclaré, jeudi à Oran, que son département ministériel vise à réaliser, à l’horizon 2030, une production halieutique annuelle de 200.000 tonnes par la pêche en haute mer et l’aquaculture.

M. Badani a affirmé, dans une déclaration à la presse en marge de la cérémonie d’ouverture de la 9ème édition du Salon international de la pêche et de l’aquaculture (SIPA), qui se tient au Centre des conventions « Mohamed Benahmed » d’Oran, que son ministère « ambitionne d’atteindre un volume de production halieutique de 200.000 tonnes/an à l’horizon 2030, à raison de 50% de la pêche en haute mer et 50% de l’aquaculture ».

Le ministre a fait observer que son département ministériel ambitionne de réaliser, à partir 2030, « une production annuelle issue des fermes aquacoles, de pas moins de 40.000 tonnes, contre 7.000 tonnes enregistrés actuellement ».

Il a, par ailleurs, fait savoir que les objectifs prévisionnels visent aussi « un volume de production de 60.000 tonnes/an, durant la même période, de poissons issus de la pisciculture, élevage de poissons en eaux douces, notamment de tilapia rouge ».

« l’Algérie dispose de tous les atouts pour atteindre cet objectif « , a indiqué le ministre, ajoutant que « le défi mérite d’être relevé, surtout au vu des immenses investissements inscrits et qui sont susceptibles de multiplier le volume de production et d’assurer, à l’avenir, la sécurité alimentaire du pays ».

Pour rappel, le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Badani, a supervisé la cérémonie d’ouverture de cette manifestation économique, organisée sous le haut patronage du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, en présence du ministre de la Formation et de l’Enseignement professionnels, Yacine Merabi, la ministre de l’Environnement et des Energies renouvelables, Fazia Dahleb, du président du Conseil supérieur de la Jeunesse, Mustapha Hidaoui, le président de l’Observatoire national de la Société civile, Noureddine Benbraham, ainsi que le ministre de l’Autorité populaire de la pêche maritime et de l’Aquaculture du Venezuela et de représentants d’organisations internationales et des autorités locales.

Cette édition, qui s’étale jusqu’au 11 février en cours, enregistre la participation de 174 exposants, dont 157 algériens, alors que les participants étrangers représentent 16 nationalités d’Afrique, d’Europe et de pays arabes.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer