Président de la République: l’Algérie s’emploiera à permettre au MAEP de contribuer efficacement à l’action africaine

Le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a affirmé, mercredi, que l’Algérie s’emploiera « avec responsabilité et engagement », pendant sa présidence tournante du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs (MAEP), à permettre à ce Mécanisme de contribuer efficacement à l’action continentale en vue de réaliser la paix et la stabilité et de parachever le processus de décolonisation en Afrique.

Lors d’une réunion tenue par visioconférence, le président de la République, qui a pris la présidence tournante du Forum des chefs d’Etat et de Gouvernement du Mécanisme, a précisé, dans une allocution, que cette rencontre intervenait moins de deux mois après la célébration du 20e anniversaire de la création du Mécanisme et qu' »il nous appartient à cette occasion de rendre hommage aux fondateurs du Nouveau partenariat pour le développement de l’Afrique (NEPAD) ».

Et de rappeler à cet égard que « l’Algérie a joué, aux côtés de l’Afrique du Sud, du Sénégal et du Nigeria, un rôle de premier plan dans la conception et la mise en œuvre de l’Initiative du NEPAD, dont est issu le MAEP ».

L’Algérie « a toujours cru aux valeurs, principes et objectifs de ce Mécanisme africain, et continue d’avoir foi en sa capacité à œuvrer à les ancrer dans la structure politique, économique et sociale de notre continent », a soutenu le président de la République, ajoutant que ce Mécanisme « restera unique en son genre pour l’action des organisations
régionales, en ce qu’il représente pour nous un espace de dialogue et d’échange de vues, d’idées et d’analyses et un espace sûr au sein duquel nous pouvons nous concerter et nous entraider en vue de trouver des solutions aux défis qui se posent à nos Etats, nos régions et notre continent, en général ».

« Je suis convaincu que ce Mécanisme, créé en Afrique et pour l’Afrique, nous aidera à trouver des solutions efficaces à nos défis communs et à partager les meilleures pratiques, expériences et expertises en matière de bonne gouvernance au double plan régional et continental », a affirmé le président de la République.

Et d’ajouter: « eu égard à ce noble rôle, j’accepte avec fierté, plaisir et détermination la direction du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs pour les deux prochaines années, en étant convaincu que je pourrais compter sur l’appui et le soutien de mes prédécesseurs et de mes homologues présidents des Etats membres ».

« Evidemment, je me réjouis de travailler et de coordonner avec mes frères Julius Maada Bio et Yoweri Museveni, président de la République d’Ouganda, pays frère, dans le cadre de la Troïka, en vue de concrétiser les ambitions et les aspirations de nos Etats et de nos peuples à la sécurité, à la prospérité et à la stabilité, loin des crises économiques et politiques, notamment celles induites par les changements inconstitutionnels de gouvernement », a poursuivi le président de la République.

Il s’est engagé dans la foulée à « étendre, avec force et engagement, les réalisations et les acquis enregistrés », soulignant que « l’Algérie, un des Etats fondateurs du Mécanisme d’évaluation par les pairs, est convaincue de l’élargissement du mandat et des missions de ce Mécanisme à l’examen et à l’évaluation de l’Agenda africain 2063 et du Programme de développement durable à l’horizon 2030, en vue d’atteindre les objectifs de développement et de bonne gouvernance » en Afrique.

Pour ce faire, « pendant sa présidence tournante, l’Algérie s’emploiera, aux côtés de ses pairs, avec un sens élevé de la responsabilité, de l’abnégation et de l’engagement à permettre au Mécanisme africain d’évaluation par les pairs de contribuer efficacement à l’action continentale africaine, initiée par les pères fondateurs de l’Organisation de l’unité africaine/Union africaine, en vue de réaliser la paix, la stabilité et la prospérité et de parachever le processus de décolonisation sur notre cher continent africain », a assuré le président de la République.

Dans ce sillage, il a dit aspirer, dans le cadre de l’action collective, à « poursuivre toutes les opérations de renouvellement visant à favoriser la transformation positive de nos mécanismes à travers le continent pour en faire un moyen à même de renforcer l’unité, l’autodétermination, la liberté, le progrès et le bien-être collectif de tous les enfants de l’Afrique ».

Et d’indiquer que les questions et les points abordés aujourd’hui lors du Sommet « reflètent clairement la continuité conjuguée au changement vers le meilleur, comme en témoignent les rapports d’Evaluation-Pays, qui doivent être pris en considération, ainsi que les Evaluations ciblées examinées et débattues lors de cette session ».

Après avoir évoqué les réalisations accomplies, le président de la République a dit: « notre priorité commune pour les années à venir sera, sans nul doute, le renforcement des réformes que nous avons mises en œuvre, afin que l’influence du Mécanisme africain d’évaluation par les pairs à l’horizon 2030 soit durable et irréversible ».

« Durant mon mandat à la tête de ce Mécanisme continental, je ne ménagerai aucun effort, avec aide et votre soutien, pour faire de notre Forum un espace ouvert et collaboratif, travaillant dans un esprit de camaraderie, d’amitié et de fraternité permettant à nos frères et camarades des autres pays d’y adhérer pour contribuer ensemble, dans un cadre où règnent la loyauté, l’honnêteté et la réflexion, à la promotion de la bonne gouvernance dans nos pays et dans toute l’Afrique à laquelle nous aspirons », a soutenu le président de la République.

Et de souligner que « l’Algérie assurera la présidence du Forum avec engagement afin de permettre au Mécanisme africain d’apporter la contribution escomptée à l’action continentale africaine pour la paix, la stabilité et la prospérité et en faveur du parachèvement du processus de décolonisation, entamé par les pères fondateurs de l’Organisation de l’unité africaine/Union africaine ».

Le président de la République a conclu son propos en adressant ses remerciements et sa gratitude à tous ce qui ont contribué à l’organisation et au succès de cette rencontre continentale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer