Médias : Le projet de loi relatif à l’activité audiovisuelle devant la commission spécialisée de l’APN

Le projet de loi relatif à l’activité audiovisuelle qui figure en pole position des chantiers initiés par les pouvoirs publics portant réorganisation du secteur, a été présenté ce dimanche, devant la Commission de la culture, de la communication et du tourisme de l’Assemblée populaire nationale (APN), par le ministre de la Communication.

Mohamed Laagab, a rappelé lors d’une séance d’audition par les membres de la Commission, les modifications introduites dans les articles 30 et 19 de ce projet de loi, appelant les députés à amender certains articles dans ce même projet de loi, ainsi que dans le projet de loi relatif à la presse écrite et électronique.

Le maintien de l’article 30 qui stipule que l’actionnaire ne peut bénéficier de plus de 40% du capital social «mènera inéluctablement à la fermeture de toutes les chaînes télévisées privées car appartenant à des personnes ou à des familles détenant un capital unique», a-t-il précisé.

Pour le ministre de la Communication, l’article 19 de la même loi avait abrogé «certaines prérogatives de l’Etat».

Dans ce contexte, Mohamed Laagab a insisté sur l’impératif d’examiner, dans les plus brefs délais, les deux projets de lois relatifs à l’activité audiovisuelle et à la presse écrite et électronique, en séances plénières de l’APN, soulignant que la loi organique sur l’information «demeure gelée et inapplicable sans la publication de ces deux lois».

La publication de ces deux lois «permettra la promulgation de textes d’application et règlementaires, l’installation d’instances chargées de l’organisation du secteur de l’information et la promotion du contenu et de la matière médiatiques», a-t-il soutenu.

A cet effet, M. Laagab a évoqué d’autres articles qui doivent être amendés notamment ceux relatifs à la gestion et à l’organisation de l’Autorité de régulation de l’audiovisuel» (ARAV), appelant les membres de la commission à soumettre des propositions à cet effet.

A cette occasion, le ministre a souligné l’importance d’améliorer les lois relatives à l’information qui sont, a-t-il dit, «l’avenir du secteur ».

R.N

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer