Les grands projets de réhabilitation de la capitale: Le ministre de l’intérieur sur le terrain…

Le ministre de l’Intérieur, des Collectivités locales et de l’Aménagement du territoire, Brahim Merad, a affirmé, samedi à Alger, que les projets de réhabilitation de la capitale, notamment de sa façade maritime, avançaient bien.

Lors d’une visite de travail et d’inspection dans la wilaya d’Alger, accompagné du wali Mohamed Abdennour Rabehi et de la présidente de l’APW Nadjiba Djilali, M. Merad a précisé que « plusieurs espaces ont été réhabilités pour que la capitale retrouve ses atouts, notamment sa façade maritime, et ce, au titre du plan bleu des services de la wilaya ».

En marge de sa visite d’inspection des travaux d’aménagement de la façade maritime au niveau de la partie ouest du port d’Alger (la pêcherie), le ministre de l’Intérieur a souligné que la réhabilitation de la façade maritime était un « projet ambitieux prévoyant, entre autres, l’aménagement des voûtes reliant la Casbah à la Place des Martyrs sur le front de mer ».

« Ces projets visent à permettre à la capitale de renouer avec sa dimension civilisationnelle, que le colonisateur français a tenté d’effacer en séparant la Casbah de la mer », a-t-il expliqué, ajoutant que « les travaux conçus et réalisés par des Algériens pour y remédier feront de la capitale l’une des plus belles villes en Méditerranée ».

Au niveau du Centre de commandement et de contrôle de la Direction générale de la Sûreté nationale (DGSN), dans la circonscription administrative de Sidi M’Hamed, le ministre a écouté un exposé sur « le plan de désengorgement du trafic routier dans la capitale grâce au système de gestion intelligente des feux tricolores et au système de vidéosurveillance ».

La phase pilote de l’utilisation du système de gestion intelligente des feux tricolores au niveau de 22 points a « prouvé son efficacité », d’après l’exposé, qui a fait état d’un projet d' »extension du système de vidéosurveillance avec 5.592 caméras de surveillance, en plus des 1.837 déjà opérationnelles, pour assurer une couverture complète de la capitale ».

M. Merad a fait remarquer que le recours à ces systèmes avait « permis de fluidifier le trafic routier dans la capitale », appelant à « tout mettre en œuvre pour accélérer la cadence de réalisation de ces projets et les étendre aux grandes wilayas ».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer