Les banquiers face à une obligation de performance

Le ministre des Finances, Laaziz Faid, a exhorté l’ensemble des responsables des banques à s’orienter vers les technologies les plus innovantes dans la digitalisation des prestations et produits bancaires, a indiqué, mercredi, un communiqué du ministère.

Ces orientations ont été assignées lors d’une réunion « de haut niveau », tenue mardi au niveau du ministère, entre M. Faid et les directeurs généraux (DG) des banques publiques, explique la même source.

Cette réunion était, également, élargie au DG d’Algérie Poste et aux principaux responsables des organismes interbancaires chargés de la mise en œuvre du plan de développement des paiements électroniques: le GIE monétique et la Société d’Automatisation des Transactions Interbancaires et de Monétique (SATIM), ajoute le communiqué.

Elle a permis « de faire le point sur la mise en œuvre des résolutions des Assemblées Générales des banques publiques, notamment en ce qui concerne les systèmes d’information, la diversification des moyens de paiement électronique, ainsi que la mise en œuvre des contrats de performance », précise la même source.

A cet effet, le ministère a fait savoir qu’au cours de cette réunion, « des progrès significatifs ont été constatés dans ces domaines essentiels qui contribuent à renforcer le secteur bancaire et à améliorer les services de paiement proposés aux usagers ».

S’agissant des systèmes d’information des banques, les directeurs généraux ont exposé les efforts déployés par leurs banques respectives pour moderniser et renforcer leurs systèmes d’information.

« Des investissements importants ont été engagés afin d’améliorer l’efficacité opérationnelle, la sécurité des données et d’offrir des services bancaires en ligne plus développés » souligne le communiqué.

A ce sujet, M. Faid « a exhorté l’ensemble de la place à redoubler d’efforts pour s’orienter vers les technologies les plus innovantes en matière de digitalisation des prestations et produits bancaires et à veiller à maintenir une infrastructure technique robuste pour répondre aux besoins croissants du secteur financier », a fait savoir le communiqué.

La réunion a, également, été l’occasion, selon le communiqué, d’aborder les initiatives visant à diversifier les moyens de paiement électronique disponibles pour les clients.

Les responsables des banques et des organismes interbancaires concernés « ont présenté des projets novateurs, tels que le développement de solutions de paiement mobile et l’intégration de nouvelles technologies de paiement, permettant, ainsi, de faciliter les transactions financières et de réduire la part des paiements en espèces », explique le document.

M. Faid a exprimé « son soutien à ces initiatives qui contribuent à promouvoir l’inclusion financière et à stimuler l’économie », ajoutant, dans le même contexte, qu’ »il est nécessaire que les banques puissent se déployer plus largement au niveau national, en assurant une présence au niveau des nouveaux sites de concentrations urbaines et, également, au niveau des nouvelles wilayas ».

Concernant l’amélioration de la qualité des services bancaires, les premiers responsables des banques publiques ont réitéré leur engagement à offrir un service clientèle « de premier ordre », selon le communiqué.

Ils ont présenté, chacun en ce qu’il le concerne, les mesures prises pour améliorer, l’accueil, le suivi et la prise en charge des requêtes des clients, en mettant en place des mécanismes « efficaces » pour le traitement et la résolution des problèmes.

A cet égard, le M. Faid a souligné l' »importance d’une communication transparente avec les clients et d’une prise charge rapide et satisfaisante de leur requêtes », précise le ministère dans son document.

Cette rencontre a, également, porté sur la mise en œuvre des contrats de performance conclus entre le top management et les cadres de chaque banque.
Ces contrats, explique le communiqué, permettront « une évaluation régulière de la performance de ces cadres, tout en portant une attention particulière aux objectifs stratégiques fixés par les Assemblées Générales ».

Le ministre a réitéré son attachement à la mise en œuvre de ces contrats, soulignant leur « importance pour garantir une gestion efficace et responsable des ressources financières ».

Au terme de cette séance de travail, qui permettra de marquer une étape « significative » dans la mise en œuvre des résolutions des Assemblées Générales, le Ministre n’a pas manqué de « réaffirmer son engagement à soutenir le secteur bancaire et financier dans son rôle essentiel de moteur de développement économique et social du pays, conclut le communiqué.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer