Sortie des BRICS, sortie des clowns…

Les clowns s’enflamment.

Ils en sont presque à remercier les BRICS d’avoir ajourné la candidature de l’Algérie.

Sur la toile, les apprentis opposants exhibent leur joie parce que…leur pays, n’a finalement pas été admis à rejoindre le club des BRICS.

La disqualification de l’Algérie face à l’épreuve des BRICS a fait sortir les saltimbanques qui s’en donnent à cœur joie. Contre leur propre pays!

Éprouver un sentiment de bonheur devant la déroute ou le malheur de son propre pays, relève plutôt de l’idiotie si ce n’est de la haine contre les siens.

Quand bien même on s’inscrit dans un style d’opposition farouche, rien ne pourrait justifier de jubiler quand la candidature de son propre pays est «eliminee» dans une «compétition» qui se joue à l’international.

Dans le lot des danseurs du net, une grande partie n’a jamais exprimé le moindre intérêt ou entendu parler de ce groupe. Et alors ? Faut bien suivre la musique !

Le comble consiste à relever que certains ont même pondu des publications sur leur page Facebook où ils glorifient ce qu’ils ont qualifié d’échec.

Une opposition de dernière génération qui fait fi de toutes les règles, toutes les réserves, le plus important étant de sévir contre son propre camp.

Des énergumènes capables de festoyer aux abords d’une tombe fraîchement ouverte…

Karim. A

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer