Le nouveau ministre du travail catégorique : il écarte le retour à la retraite anticipée…

Le ministre du Travail, de l’Emploi et de la Sécurité sociale, a écarté un éventuel retour à la retraite proportionnelle sans condition d’âge, 

« Au regard de la situation financière de la Caisse nationale de retraite (CNR) et la non disponibilité de ressources financières supplémentaires, le retour au régime de retraite proportionnelle sans condition d’âge qui était une mesure exceptionnelle à la base, n’est pas de mise pour le moment », a assuré à ce propos Youcef Cherfa ce jeudi, dans sa réponse à une question du député Ali Mouilhi lors d’une plénière à l’Assemblée populaire nationale (APN) consacrée aux questions orales.

Au sujet de la situation financière du CNR, le ministre a fait état «de baisse du nombre de cotisants», précisant que la CNR «enregistre 1,92 cotisant pour un seul retraité, alors que l’équilibre financier de la Caisse en requiert 5 cotisants pour un seul retraité».

La retraite proportionnelle sans condition d’âge a été instituée en 1997 en raison des conditions socioéconomiques prévalant dans le pays à cette époque, a rappelé M. Cherfa, rassurant que l»’Etat demeure attaché à ses principes et ses valeurs sociales».

A une question du député Khelifa Benslimane au sujet de certains établissements qui exigent des conditions pour l’emploi, le ministre a relevé que «les offres d’emploi sont soumises au contrôle strict des services d’emploi et d’inspection de travail et aucune discrimination n’y est tolérée ni préférence d’une catégorie donnée».

«Les offres d’emploi doivent être ouvertes à tous les demandeurs et aucune personne ne doit être écartée tant que son dossier répond aux exigences du poste d’emploi proposé», a-t-il insisté, ajoutant que «l’offre d’emploi doit cibler les compétences requises».

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer