Le Ministre de l’agriculture dévoile son plan : Autosuffisance et stratégie de développement

Un nouveau plan de développement des productions agricoles finalisé prochainement.

Un nouveau plan de développement des productions agricoles, notamment céréalières, s’étalant jusqu’à 2035, sera finalisé prochainement, a annoncé dimanche à Alger le ministre de l’Agriculture et du Développement rural, Mohamed Abdelhafid Henni.

« Nous sommes en train de préparer un nouveau plan à l’horizon immédiat de 2025, ensuite 2030-2035, qui va nous permettre d’asseoir une véritable politique de développement de l’agriculture », a indiqué M. Henni sur les ondes de la Chaîne III de la Radio algérienne.

Ce plan vise, en premier lieu, à atteindre l’autosuffisance totale en matière de production du blé dur et de l’orge, et à augmenter sensiblement la production du blé tendre, selon le ministre.

Le premier responsable du secteur de l’agriculture a relevé, dans ce sens, qu’une cinquantaine d’experts ont été mobilisés pour finaliser ce plan, pour ce qui concerne la céréaliculture, ayant pour objectif de « sécuriser totalement la production de cette filière prioritaire ».

Cet objectif est « réalisable » au vu de la disponibilité des moyens, du foncier, de la ressource hydrique, des semences, et d’un réseau des multiplicateurs, explique le ministre soulignant également le rôle des Conseils interprofessionnels et de l’Office algérien interprofessionnel des céréales (OAIC) qui jouit d’une « grande » expérience dans ce domaine.
Le ministre a assuré également que la filière a toutes les capacités nécessaires pour augmenter sa production de blé tendre, ajoutant que des expériences réussies ont été réalisées, y compris dans le Grand sud.

« Pour la culture saharienne, les bilans sont en cours, et cette année nous avons enregistré une production importante de blé dur et une production de blé tendre qui n’est pas à négliger », a-t-il soutenu soulignant que la maitrise de l’itinéraire technique demeurait vitale pour réussir dans ce domaine.

M.Henni a fait savoir que le plan de développement de l’agriculture englobait l’ensemble des filières, précisant qu’outre la céréaliculture, les rapports relatifs à la filière lait, le foncier agricole, les légumes secs sont fin prêts, alors que ceux concernant la filière des viandes blanches et rouges, et des cultures industrielles sont en cours de préparation.

« J’espère que nous allons terminer tout cela avant la fin du mois, pour le présenter aux plus hautes autorités de l’Etat pour validation », a-t-il déclaré.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer