Lait en sachet subventionné: Vers la mise en place d’une nouvelle cartographie de distribution  

La distribution du lait pasteurisé conditionné en sachet vendu au prix administré de 25DA/litre connaît depuis quelques temps, une perturbation aux niveaux des épiceries à travers  bon nombre de villes et localités. 

Les livraisons se font très rares et quand elles sont assurées on n’en connaît ni le jour ni l’horaire, c’est par surprise et un véritable coup de chance.

La distribution du lait est en effet aléatoire et demeure contraignante et pénalise des milliers de consommateurs qui sont obligés de faire un parcours du combattant pour s’en procurer.

La question a d’ailleurs été débattue ce mercredi, lors de la réunion du Gouvernement présidée par le Premier ministre, Aïmene Benabderrahmane, durant laquelle il a été examiné, la mise en place d’une nouvelle cartographie de distribution du lait en sachets subventionné, en fonction de la densité de la population et des besoins des consommateurs.

Dans un entretien à l’APS, le directeur de l’organisation des marchés et des activités commerciales au ministère, Ahmed Mokrani avait précisé dernièrement, que la nouvelle carte, regroupera le plus grand nombre de communes, notamment celles situées dans les zones d’ombre afin qu’elles puissent bénéficier de la distribution du lait en sachet vendu au prix codifié (25DA).

Il a précisé que le ministère du Commerce a recensé près de 400 communes situées dans les zones d’ombre qui ne sont pas approvisionnées en lait subventionné, ajoutant que des réunions de coordination avec le ministère de l’Agriculture ont été tenues pour la révision de la carte nationale de distribution du lait.

Concernant les mesures prises pour mettre fin aux perturbations que connait la chaîne de distribution du lait subventionné durant le mois sacré du Ramadhan, le même responsable, a fait savoir qu’une quantité de 5.000 tonnes de poudre de lait sont prévues pour soutenir les opérations d’approvisionnement du marché national, notamment au niveau des zones d’ombre.

Notons par ailleurs que le président de la République, Abdelmadjid Tebboune avait ordonné, le 30 janvier dernier, lors de la réunion du Conseil des ministres, la réalisation d’une nouvelle usine de production de lait à Alger, avec une capacité de production de pas moins d’un million de litres/jour.

Y.O

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer