Investissements dans la pêche : lancement de plateformes numériques

Le ministre de la Pêche et des Productions halieutiques, Ahmed Bidani, a présidé lundi à Oran le lancement d’un bouquet de plateformes numériques au profit des investisseurs et professionnels du secteur.

Il s’agit, entre autres, de la plateforme numérique de la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture, celle des professionnels de la pêche et de l’aquaculture pour soulever leurs préoccupations et celle des coopératives de la pêche, ainsi que la plateforme numérique du site du 9e Salon international de la pêche et aquaculture « SIPA 2024 » prévu du 8 au 11 février 2024 au Centre des conventions Ahmed-Benahmed d’Oran.

Le ministre a affirmé que le secteur de la pêche et des productions halieutiques revêt une importance dans le développement de l’économie nationale et dans le renforcement de la sécurité alimentaire du pays qui recèle des potentialités dans différentes wilayas du littoral de l’intérieur et dans le Sud algérien.

Ahmed Bidani a rappelé que le secteur de la pêche et des productions halieutiques repose sur une stratégie qui s’inscrit en droite ligne du plan d’action du Gouvernement et des engagements du président de la République M. Abdelmadjid Tebboune qui vise à augmenter les capacités productives, à garantir la

sécurité alimentaire dans le pays, à élargir l’aquaculture, à développer la pêche en haute mer et la construction et la réparation navale avec des compétences nationales et à encourager l’investissement en industrie de transformation pour valoriser les produits de mer.

M. Bidani a mis l’accent sur les axes de la stratégie du secteur permettant d’améliorer les conditions économiques et sociales des professionnels de la pêche et de l’aquaculture, avant de souligner l’intérêt accordé par le président de la République à ces derniers en orientant dernièrement le Gouvernement afin de mettre en place un système de protection sociale en faveur des marins pêcheurs obligés d’arrêter leur travail, surtout en périodes de repos biologique des poissons et des intempéries, de même que les mesures prises dernièrement pour prendre en charge les marins affectés par les dégâts au niveau des ports de Khemisti, Bouharoun et Fouka dans la wilaya de Tipasa.

Les directives du président de la République ont également abouti à « la mise en place d’un système de coopératives de pêche et d’aquaculture, le premier du genre depuis l’indépendance, qui vise à améliorer le statut économique et social des gens de la mer et leur permettre d’exploiter rationnellement les ressources, les équipements et les moyens ».

En marge de la rencontre à laquelle participent des professionnels du secteur et des opérateurs économiques dans le domaine de la pêche et de l’aquaculture, ainsi que la représentante de l’Organisation des Nations unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) en Algérie, Irina Beto, une convention de partenariat a été signée entre la Chambre algérienne de la pêche et de l’aquaculture et le Centre des conventions Mohamed-Benahmed pour organiser les activités de la 9e édition du Salon international de la pêche et de l’aquaculture du 8 au 11 février 2024 à Oran.

Articles similaires

Voir Aussi
Fermer
Bouton retour en haut de la page
Fermer