FFS : Le 6e congrès fixé à la fin septembre

Le 6e congrès ordinaire du Front des forces socialistes (FFS), est fixé pour la fin du mois de septembre prochain.L’Instance présidentielle du parti

« Faisant suite à nos engagements pris lors du dernier congrès national extraordinaire, aux recommandations de notre conseil national et des nombreuses sollicitations de notre base militante, l’Instance présidentielle du FFS, conformément à l’article 31 des statuts et l’article 41 du règlement intérieur du parti convoque officiellement le sixième (6ème) Congrès national ordinaire pour la dernière semaine du mois de septembre 2021 », lit-on dans un communiqué de l’IP.

Alors que le parti cher à feu Hocine Aït Ahmed est frapé d’une crise de confiance entre la direction nationale et la base militante, notamment après la rencontre du Premier secretaire Youcef Aouchiche accompagné de Hakim Belahcel, à la Présidence de la République, la convocation du congrès ordinaire pourrait aténuer la colère. Il s’agit en effet d’une revendication réitérée par plusieurs fédérations du parti qui estiment que « seul un tel rendez-vous, est à même de ramener la stabilité et repartir sur de bonnes base ».

Une nouvelle instance présidentielle sera donc élue en septembre, à moins d’un changement dans les statuts concernant le mode de gestion du parti. L’IP qui consacre la gestion colégiale a été introduite dans les textes du FFS à l’occasion du 5e congrès tenu en 2013, suite au retrait de Hocine Aït Ahmed de la présidence du parti.

Dans son communiqué, l’actuelle IP commposée de Hakim Belahcel, Brahim Meziani, Sofiane Chioukh, Mohamed Hadji et Nora Touahri, affirme qu’elle « s’est attelée à insuffler une dynamique de rassemblement et de cohésion au sein du parti ».

« Grâce au concours de l’ensemble des militantes et militants et de l’encadrement du parti, nous sommes parvenus à remettre le FFS aux devants de la scène politique nationale, comme étant une force de proposition et d’action incontournable et crédible pour dessiner les contours du destin politique de notre nation », constate-t-elle.

L’IP a a réitéré, en outre, son « engagement viscéral à œuvrer sans relâche pour faire de ce 6ème Congrès un rendez-vous politique et organique important » dans la vie du parti et du pays.

Sur un autre plan, l’instance dirigeante du FFS a nomé l’ancien député Chafaâ Bouaiche, au poste de secretaire national à la communication, en remplacement de Djamel Baloul.

Le FFS n’a pas encore exprimé sa position concernant les législatives anticipées du 12 jui. Il tranchera le 3 avril prochain, lors d’un conseil national extraordinaire.

Aziz.T

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer