Économie énergétique: Le recours à une climatisation au gaz naturel officiellement recommandé.

Le Commissariat aux Energies Renouvelables et à l’Efficacité Energétique (CEREFE) suggère l’utilisation d’une nouvelle solution innovante de climatisation utilisant le gaz naturel, permettant des économies d’énergie allant jusqu’à 90 %.

Dans un communiqué publié samedi, le CEREFE recommande de mettre en place dans le cadre du Programme national de maîtrise de l’énergie, des mécanismes incitatifs appropriés pour susciter la demande et promouvoir l’utilisation de la climatisation au gaz naturel « GHP  » (Gas Heat Pump) en Algérie, notamment dans le secteur tertiaire, à travers des mesures fiscales et parafiscales et un régime de subvention dédié.

L’institution explique cette initiative par l’abondance des ressources en gaz naturel, soulignant que « la climatisation au gaz naturel a déjà fait ses preuves dans notre pays avec plus de 350 installations réussies dans divers secteurs tels que l’hôtellerie, les cliniques, les administrations et les banques ».

« Des économies substantielles jusqu’à 90 % ont pu être atteintes sur la facture d’énergie des secteurs utilisateurs, démontrant ainsi le potentiel financier considérable de cette technologie et renforçant ainsi son attrait économique », affirme la même source.

De plus, le potentiel d’économie d’énergie et l’efficacité de ces procédés a pu être confirmé à travers les visites des experts du CEREFE dans les lieux où les équipements de climatisation à gaz ont été installés.

En amont, la climatisation alimentée au gaz naturel présente également « un avantage majeur » en termes d’économie de gaz naturel, indique le CEREFE, précisant que « grâce à son efficacité énergétique accrue, elle peut permettre des économies significatives sur la consommation de gaz naturel, contribuant ainsi à une utilisation plus efficiente des ressources énergétiques du pays ».

En utilisant une combinaison innovante de technologies, ce type de climatisation permet de fournir chauffage, refroidissement et eau chaude sanitaire « de manière efficace et économique », assure le CEREFE.

« Son fonctionnement, basé sur la récupération de chaleur à partir de sources naturelles +l’air+ et son couplage avec une source d’énergie primaire, le gaz naturel, GPL ou l’hydrogène en font une solution à la fois fiable et respectueuse de l’environnement », fait-il savoir.

Selon le CEREFE, dans l’attente du développement et la maturité technologique des systèmes de climatisation à base d’énergie renouvelable et solaire en particulier, cette solution innovante permet non seulement de réduire la dépendance à la climatisation électrique, mais également d’atténuer les pics de demande électrique en été, contribuant ainsi à stabiliser le réseau électrique.

A noter que ces recommandations font suite à une étude réalisée par le CEREFE sur le potentiel national en matière d’utilisation de la climatisation au gaz naturel, en s’appuyant sur une série de visites sur l’ensemble du territoire national, qui ont permis de dresser un premier bilan des installations réalisées en Algérie, et ce, dans le cadre de la démarche globale du Commissariat à l’égard de l’évaluation des projets d’efficacité énergétique réalisés en Algérie.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer