Création de lignes de transport maritime interne de voyageurs

 

 

En réponse à une question du député Zakaria Bedroune, lors d’une plénière consacrée aux questions orales, sur l’exploitation des lignes maritimes internes de transport des voyageurs, M. Cherfa a déclaré qu' »en exécution des orientations du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, dans le cadre de la concrétisation du développement du mode de transport maritime des voyageurs, plusieurs mesures ont été prises pour créer des lignes de transport maritime de voyageurs entre les villes côtières afin de permettre aux citoyens de se déplacer notamment en été, à travers la fourniture de ferries conformes aux normes techniques et de sécurité qui peuvent accéder aux ports ».

Ainsi, l’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) a consacré deux navires à savoir, Seraidi et Bordj Badji Mokhtar en vue de les exploiter dans le transport maritime urbain durant l’été, ajoutant que l’Entreprise a entamé l’exploitation d’une ligne maritime à partir des Sablettes vers Tamenfoust (Alger), largement saluée par les citoyens.

Les services de l’ENTMV œuvrent en coordination avec les autorités portuaires à « examiner la proposition d’exploiter d’autres lignes dont la ligne maritime Alger-Dellys, proposition qui a obtenu « l’accord de principe, avec l’engagement d’installer des structures d’accueil des voyageurs durant l’été prochain ».

 Remboursement de 84% des billets des traversées suspendues en raison de la pandémie

Répondant à une question du député Fares Rahmani (indépendant) sur le remboursement des billets de vols et de traversées maritimes suspendus en raison de la Covid-19, le ministre a fait état du « remboursement de plus de 84% du total des billets d’avion vendus, à savoir 600.000 billets, d’une valeur de 2 mds DA ».

Pour ce qui est du transport maritime, le ministre a fait part du « remboursement de plus de 1150 clients soit un montant de 150 millions DA », rassurant que « l’opération s’étalera jusqu’à la fin de l’année pour les transports maritime et aérien ».

M.Cherfa a indiqué, dans le même sillage, que les préparatifs en prévision de la prochaine saison estivale débuteront à partir de janvier 2024, annonçant que la flotte aérienne sera renforcée avant la fin de l’année, avec l’affrètement d’avions de types « Boeing » et « Airbus », en attendant la réception des aéronefs acquis.

Les navires « Tariq Ibn Zyad » et « El Djazair » sont en ce moment au niveau des chantiers de l’Entreprise nationale de réparation navale (ERENAV) pour rénovation, a fait savoir le ministre, affirmant que les navires « Tassili » et « Bordj Badji Mokhtar » sont concernés également par la rénovation. Un navire d’une capacité de 2000 places sera affrété pour renforcer la flotte maritime.

L’Entreprise nationale de transport maritime des voyageurs (ENTMV) a mis en place une plateforme numérique pour les réservations 100% algérienne qui est entrée en service depuis une semaine, a-t-il rappelé.

Répondant à la question du député du Front El-Mostakbel, Abdelhalim Zekkour sur la réalisation du projet de la ligne ferroviaire Barika-Batna-Sétif, il a précisé que les déplacements des habitants de Barika vers la wilaya de Sétif se font sur la ligne ferroviaire actuelle Alger-Batna, via les wilayas de Bordj Bou Arréridj et de M’Sila ainsi que la ville de Barika, ce qui permet d’utiliser le train en direction d’Alger et de descendre à Bordj Bou Arréridj, où il est possible d’emprunter la ligne en direction de la wilaya de Sétif, soulignant la possibilité d’étudier la faisabilité du projet en question.

Concernant la préoccupation du député Abdelkarim Bouanani (Indépendants) sur la rénovation et le raccordement de la ligne ferroviaire reliant Mascara à Naama, à celle de Béchar, le ministre a indiqué que la wilaya de Saïda a bénéficié d’un programme d’étude pour la réalisation de deux lignes ferroviaires, Saida-Mascara et Saida-El Bayadh.

A une question du député du Mouvement de la société pour la paix (MSP) sur la réalisation du projet de la gare routière dans la wilaya de Boumerdes, le premier responsable du secteur a souligné qu’une demande a été formulée en juillet dernier par les services de la direction des transports de wilaya pour lever le gel sur ce projet.

Il a en outre rappelé le réaménagement de l’ancienne gare de Boumerdes comme gare urbaine et semi-urbaine afin d’améliorer les services de transport, en chargeant la Société de gestion des gares routières d’Algérie (SOGRAL) de la gestion de cette gare.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer