Conférence internationale sur la population et le développement : L’implication des médias soutenue par le Fonds des Nations Unies

La Directrice régionale du Fonds des Nations Unies pour la Population (UNFPA) pour la région arabe, Laila Baker, a mis en avant, jeudi, la nécessité de soutenir le rôle des médias afin de réaliser, d’ici 2030, le programme d’action de la Conférence internationale sur la Population et le Développement (CIPD) concernant la Déclaration du Caire de 2013 relative à la région arabe.

Intervenant lors d’une table ronde régionale tenue en visioconférence sur la CIPD, à laquelle ont participé 52 journalistes de différents pays arabes, Mme Baker a fait savoir que « l’implication des médias peut jouer un rôle important dans l’accompagnement de la réalisation du programme d’action de la CIPD dans la région, notamment la Déclaration du Caire de 2013, afin d’atteindre les objectifs de développement durable (ODD) d’ici 2030 ».

A cette occasion, la même responsable a annoncé la création d’une alliance médiatique arabe qui vise le renforcement de la conscience dans la région arabe, ajoutant que la réalisation des ODD demeure tributaire de la concrétisation des objectifs de la CIPD.

Mme Baker a également souligné les défis auxquels certains pays arabes sont encore confrontés dans la mise en œuvre de ce programme, notamment les changements démographiques et climatiques, les déplacements de population, ainsi que les droits des femmes et des filles, en particulier en ce qui concerne la santé reproductive et la réduction du taux de mortalité maternelle.

S’agissant de l’Algérie et la mise en œuvre de ce programme, l’Etat s’est engagé à fournir des services de santé reproductive complets, notamment en réduisant le taux de mortalité maternelle évitable et le taux de mortalité des nouveau-nés à l’horizon 2030 pour atteindre 20 décès pour 100.000 naissances vivantes d’ici 2030, tout en sachant que ce dernier est passé de 57,7 en 2016 à 48,5 en 2019.

L’Algérie s’est également engagée à répondre à tous les besoins en matière de planification familiale, en accordant une importance primordiale aux programmes destinés aux jeunes pour réaliser le dividende démographique.

Pour rappel, le ministère de la Santé avait organisé, en collaboration avec le Fonds des Nations Unies pour la population, deux ateliers de formation destinés aux journalistes, le premier le 15 septembre 2022 portant sur l’engagement de l’Algérie à réduire le taux de mortalité maternelle évitable, et le deuxième le 10 novembre de la même année, axé sur la satisfaction des besoins nationaux en matière de planification familiale.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer