Commission algéro-turque: signature d’un procès-verbal de discussions pour le renforcement de la coopération bilatérale

La 12e session de la Commission mixte intergouvernementale algéro-turque de Coopération économique, scientifique et technique, dont les travaux ont été clôturées mercredi à Ankara en Turquie, a été couronnée par la signature d’un procès-verbal de discussions visant à renforcer et à élargir la coopération bilatérale à divers secteurs, indique un communiqué du ministère de l’Energie et des Mines.

Le procès verbal a été cosigné par le ministre de l’Energie et des Mines, Mohamed Arkab et la ministre turque de la Famille et des Services sociaux, Mahinur Ozdemir, précise la même source ajoutant que « le procès-verbal de discussions couvre les domaines et les perspectives de coopération dans tous les secteurs, notamment l’énergie et les mines, l’industrie manufacturière, la production pharmaceutique, les transports, les technologies de l’information et de la communication, les starts-up, l’agriculture, l’hydraulique et les travaux publics ».

Un protocole d’accord a également été signé entre les autorités de l’aviation civile des deux pays pour intensifier les vols aériens entre l’Algérie et la Turquie, ajoute le communiqué.

La 12ème session de la Commission mixte intergouvernementale algéro-turque s’inscrit « dans le cadre du prolongement de la dynamique que connaissent les relations algéro-turques sous la conduite éclairée des Présidents, Abdelmadjid Tebboune et Recep Tayyip Erdogan, qui s’est distinguée notamment par l’intensification du dialogue politique de haut niveau et le renforcement des échanges économiques et commerciaux », lit-on dans le communiqué.

La session a vu la participation de plusieurs secteurs, ce qui « reflète la densité de la coopération sectorielle algéro-turque et l’importance qu’accordent les deux parties à son renforcement et à son élargissement », selon la même source qui a indiqué que les travaux de cette session se sont déroulés dans une atmosphère « positive » qui traduit les excellentes relations unissant les deux pays et leur volonté de renforcer la coopération dans tous les domaines.

Ces réunions ont été l’occasion de passer en revue l’état et les perspectives de la coopération bilatérale multisectorielle, et s’enquérir du niveau atteint en termes d’engagements pris lors de la dernière session de la Commission mixte, tenue à Alger en novembre 2021, et en évoquant les  voies et moyens de renforcer et de diversifier la coopération bilatérale.

Dans leurs allocutions d’ouverture de cette session, M. Arkab et Mme Ozdemir Gokta? ont tenu à saluer « l’excellence des relations bilatérales et la convergence de vues des deux pays sur les principales questions régionales et internationales d’intérêt commun ».

L’accent a notamment été mis sur le progrès réalisé au cours des trois dernières années en matière d’échanges économiques et commerciaux, avec un appel à leur renforcement et à leur diversification en vue d’atteindre l’objectif fixé par les présidents des deux pays, à savoir atteindre, à moyen terme, 10 milliards USD d’échanges commerciaux.

Les relations économiques algéro-turques connaissent une évolution « sans précédent », le volume des échanges commerciaux entre les deux pays s’étant élevé à plus de cinq (5) milliards USD en
2023, hors hydrocarbures, ce qui fait de l’Algérie le deuxième plus grand partenaire commercial de la Turquie en Afrique, souligne le communiqué qui rappelle également les investissements conjoints réalisés par plusieurs entreprises des deux parties, à l’instar de Tosyali et Tayal en Algérie, ainsi que le projet du complexe pétrochimique entre Sonatrach et Ronesans Holding en Turquie.

Les différentes réunions entre les hommes d’affaires ont contribué au renforcement des changes économiques. La Turquie participera en tant qu’invité d’honneur à la 55ème édition de la Foire internationale d’Alger (FIA) qui se tiendra en juin prochain, notre le communiqué.
En marge de la 12ème session de la Commission mixte algéro-turque de coopération économique, scientifique et technique, M. Arkab s’est entretenu avec la ministre turque de la Famille et des Services sociaux, avec laquelle il a évoqué l’état des relations de coopération « excellentes » entre les deux pays dans de nombreux domaines, notamment l’énergie et les mines.

A cette occasion, M. Arkab a mis en avant « l’importance de renforcer et de développer les relations de coopération bilatérale conformément aux recommandations des présidents des deux pays », relevant « la volonté des deux pays de créer une joint-venture dans le domaine de la recherche et de l’exploitation minière ».

Pour sa part, la ministre turque a réitéré la détermination du gouvernement de son pays à réaliser l’objectif d’atteindre 10 milliards de dollars d’échanges commerciaux, ainsi qu’à développer la coopération dans les domaines minier et agricole et à renforcer la présence des sociétés turques en Algérie, au nombre de 1300 actuellement.

Les deux parties ont évoqué la participation de la Turquie en tant qu’invité d’honneur à la FIA en juin prochain, le projet de création d’un centre culturel algérien à Istanbul et l’ouverture d’une succursale de la banque
publique turque « Ziraat ».

Les discussions ont porté également sur les discussions en cours entre Sonatrach et Tosyali pour renforcer la coopération dans le domaine du développement de l’hydrogène, et entre Sonatrach, la société Turkish Petroleum (TPAO) et BOTAS dans le domaine des hydrocarbures, ajoute le communiqué.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer