CDH: l’Algérie réaffirme son engagement pour la défense des droits du peuple palestinien

L’Algérie a réaffirmé son engagement pour la défense des droits légitimes du peuple palestinien, appelant la communauté internationale à redoubler d’efforts afin de faire cesser l’agression sioniste contre la bande de Ghaza, ainsi que les pays donateurs ayant gelé leurs contributions financières auprès de l’Office de secours et de travaux des Nations Unies pour les réfugiés de Palestine (UNRWA) à revenir sur leur décision, en vue d’atténuer la souffrance du peuple palestinien.

« Face à l’incapacité des mécanismes de l’ONU, notamment de son Conseil de sécurité, à mettre fin aux souffrances du peuple palestinien jusqu’à présent, l’Algérie s’engage, en qualité de membre non permanent dudit conseil, à défendre ses droits légitimes », a indiqué le représentant permanent de l’Algérie auprès du Bureau des Nations unies et des organisations internationales à Genève, Rachid Beladhane, lors d’un événement organisé par la mission permanente de la Palestine à Genève, en marge de la 55ème session du Conseil des droits de l’homme.

M. Beladhane a cité, dans ce cadre, les propos du représentant permanent de l’Algérie à New York: « Ce soir, nous enterrons nos martyrs en Palestine.

Demain, l’Algérie reviendra … pour frapper aux portes du Conseil et exiger l’arrêt du bain de sang en Palestine. Nous ne nous arrêterons pas tant que ce Conseil n’aura pas assumé son entière responsabilité ».

Le diplomate a, également, rappelé que la session actuelle du Conseil des droits de l’homme coïncide avec la poursuite de l’agression sioniste contre le peuple palestinien « qui perdure en faisant des milliers de martyrs, de blessés et de personnes déplacées, sans parler des milliers de victimes se trouvant toujours sous les décombres, en raison de l’état de dévastation et de destruction provoqué par la machine de guerre sioniste dans la bande de Ghaza, qui n’a pas épargné les lieux de culte et les hôpitaux ».

A cet égard, le diplomate a estimé que « les pratiques répréhensibles menées par l’occupant israélien inique contre le peuple palestinien sans défense, en faisant fi de toutes les résolutions des Nations unies et du droit international, y compris les règles du droit international humanitaire, exigent de la communauté internationale une action rapide pour mettre fin à cette arrogance, nourrie par la politique de deux poids deux mesures de certaines parties ».

« L’immunité indûment accordée à cette entité occupante et l’impunité dont elle jouit l’ont incitée à persister dans sa tyrannie », a estimé M. Beladhane.

« Alors que de nombreuses parties œuvrent à parvenir à un cessez-le-feu, à mettre fin au bain de sang, et à acheminer l’aide humanitaire pour secourir les civils, l’occupant persiste dans sa politique d’expansion des colonies, de déplacement forcé et de famine contre les Palestiniens, tout en préparant une offensive dans les zones où sont entassés les déplacés à Rafah, dans le sud de la bande de Ghaza », a-t-il dit.

M. Beladhane a également fait observer que les agences de l’ONU activant dans les territoires palestiniens « n’ont pas été épargnées par les pratiques d’intimidation menées par l’occupant israélien », ajoutant, à ce propos, que « l’Algérie salue les efforts de ces agences et réaffirme son soutien total, notamment à l’UNRWA ».

Dans ce cadre, il a transmis l’appel de l’Algérie aux pays donateurs ayant gelé leurs contributions financières à l’UNRWA afin de revenir sur cette décision, et garantir la fourniture des ressources nécessaires pour atténuer la souffrance du peuple palestinien.

Le diplomate algérien a, par ailleurs, salué « les démarches et les initiatives louables qui visent à mettre un terme à la tyrannie de l’occupant et à le mettre face à ses responsabilités », rappelant dans ce cadre, l’initiative du président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, relative à la mobilisation des experts juridiques et des organisations mondiales des droits de l’Homme en vue de poursuivre l’entité sioniste devant les instances internationales.

Il a en outre salué l’initiative « courageuse » de l’Afrique du Sud de porter plainte contre l’entité sioniste devant la Cour internationale de justice (CIJ), en raison de la guerre génocidaire menée contre Ghaza, suivies d’autres initiatives similaires de saisine de la Cour pénale internationale (CPI) des crimes sionistes.

« L’Algérie exhorte la communauté internationale à redoubler d’efforts, en vue de faire cesser cette agression, de même qu’elle réaffirme son plein soutien pour l’octroi à l’Etat de Palestine du statut de membre à part entière à l’ONU, a-t-il dit, une demande soutenue par le Mouvement des non-alignés (MNA) dans son dernier sommet tenu à Kampala ».

Rachid Beladehane s’est incliné, à cette occasion, à la mémoire des martyrs palestiniens tombés lors de l’agression barbare contre la bande de Ghaza, tout en assurant de «notre pleine solidarité et de notre soutien total au peuple frère palestinien».

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer