Benbouzid appelle à la reprise de l’activité ordinaire dans les hôpitaux

Le ministre de la Santé, de la Population et de la Réforme hospitalière, le Pr Abderrahmane Benbouzid, a appelé à la reprise de l’activité ordinaire au niveau des hôpitaux, à la faveur de l’amélioration de la situation sanitaire dans le pays.

Lors d’une réunion par visioconférence tenue lundi soir, avec les directeurs de wilayas, en présence de cadres centraux de son département, le ministre qui a abordé la situation sanitaire, a constaté « la baisse des chiffres des cas de contamination ».

« Ce qui prouve une amélioration de la situation épidémiologique à travers le pays depuis le 25 janvier », a-t-il ajouté, selon un compte rendu du ministère.

Sur ce, le Pr Benbouzid « a demandé aux directeurs de la Santé et à travers eux, aux responsables des structures de santé de reprendre l’activité ordinaire au niveau des hôpitaux ».

Une reprise, a-t-il mentionné, qui soit « graduelle» au service des citoyens et afin de répondre aux besoins exprimés, « notamment en ce qui concerne les programmes opératoires qui ont connu du retard à cause de la pandémie de Covid-19 », a-t-il insisté.

Programme opératoire

Les derniers chiffres publiés par le ministère dans son bilan quotidien, font état de pas moins de 150 cas enregistrés, alors que le nombre de décès tournait autour de 10. Les cas qui se trouvent en soins intensifs aussi, ont connu une baisse importante. Lundi, le ministère a fait état de 18 patients seulement.

Par ailleurs, abordant un autre point, le ministre a expliqué toute l’importance qu’accorde son département aux services des urgences à travers les hôpitaux. « Les services des urgences ont été placés comme priorité dans le cadre du programme de réaménagement, vu l’importance qu’occupent ces services dans la prise en charge des citoyens », a-t-il rappelé, insistant sur le fait que ces services doivent désormais « répondre aux normes internationales ».

Les urgences : Une priorité

Face aux directeurs de wilayas, le Pr Benbouzid a déclaré que ces services « doivent disposer de toutes les spécialités pour accueillir les citoyens ». Sur ce, il leur a demandé de d’améliorer cette vitrine de l’hôpital et surtout « à respecter les délais annoncés pour la réception des nouvelles structures ou de celles qui subissent des travaux de réaménagement ».

Dans ce cadre, le programme tracé par la tutelle, vise « à construire des hôpitaux spécialisés dans les urgences médicales et chirurgicales à travers certaines wilayas qui disposent d’assiettes », affirme le ministre, révèlent enfin « la levée du gel» sur certains projets bloqués.

Aziz T.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer