Belmadi : « Je partirai quand je sentirai que je ne serai plus utile pour mon pays »

C’est un Djamel Belmadi, k.o,  debout qui s’est présenté en conférence de presse après l’énorme désillusion concédée face au Cameroun, qui privera les Verts d’une participation à la prochaine Coupe du Monde.

Le coach national dont le contrat arrive à terme a évoqué son avenir face aux journalistes même s’il n’a pas trop apporté d’indications :

« Le jour où je sens que je ne serai plus utile pour mon pays, je me retire tranquillement. Je vais réfléchir comme il le faut dans les jours à venir, le plus important est que cette équipe nationale soit forte dans les prochaines années. Les étapes par lesquelles on est passés doivent nous renforcer. Il faut juste continuer à travailler et améliorer ce qui n’a pas marché dans l’organisation de cette équipe, de cette Fédération », a-t-il indiqué avant d’enchainer :

« Nous allons passer par des jours très difficiles, dans les jours et les mois à venir, ça peut durer un certain temps. Il va falloir se relever, c’est l’histoire du football. L’Algérie reste une grande nation de football, il y a encore de belles choses à faire à l’avenir, avec ou sans moi. Je ne suis pas là pour accrocher un trône, et ne plus bouger. Je n’ai jamais pris cette fonction de cette manière », a-t-il conclu.

R. A.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer