Après la décision de la CEDEAO d’engager une action armée au Nigeria : l’Algérie met en garde contre les conséquences…

Crise au Niger : l’Algérie rappelle les risques majeurs sur la région en cas de recours à la force…

Face à la détermination affichée de la CEDEAO de recourir à la solution militaire au Niger, l’Algérie par la voix du ministère des affaires étrangères exprime ses « vifs regrets du fait que le recours à la force a été privilégié par rapport à la solution diplomatique et les négociations politiques dans le cadre d’un processus qui pourrait permettre le rétablissement de l’ordre constitutionnel…»

l’Algérie continue de croire avec force que la solution politique a encore des chances d’aboutir.

Les moyens et autres processus de négociation n’ont pas encore été totalement épuisés , note le ministère des AE qui tient au maintien de la voie des discussions plutôt que de tomber dans le piège de la précipitation.

La diplomatie algérienne rappelle et attire l’attention sur les conséquences d’une telle décision sur la région entière.

« l’histoire de la région montre de façon catégorique et indéniable que toutes les interventions militaires ont surtout provoqué d’énormes problèmes. Plutôt que des solutions…» poursuit le message.

l’Algérie appelle toutes les parties à observer le calme et à faire prévaloir la sagesse afin de donner la priorité absolue aux négociations.

Enfin , le ministère des affaires étrangères tient à rappeler la nature des conséquences désastreuses sur la région dans le cas d’une action armée. « la région risque de ce fait de plonger dans un cycle infernal de violence dont il sera difficile de mesurer les dégâts…» souligne le texte des AE.

R.P

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer