Anis Rahmani et Mahieddine Tahkout condamnés à 10 ans de prison ferme.

Poursuivis par le pôle financier de Sidi Mhamed, à Alger, le patron du groupe médiatique privé Ennahar, le journaliste Anis Rahmani, de son vrai nom Mohamed Mokadem, et l’homme d’affaires, Mahieddine Tahkout, ont été condamnés à une peine de 10 ans de prison ferme et une amende d’un million de dinars.

Le journaliste a été reconnu coupable de sept chefs d’inculpation, dont blanchiment d’argent, trafic d’influence, transfert illicite d’argent, demande et perception d’indus avantages, et violation de la règlementation de change » pour lesquels, alors que le patron du groupe Cima-Motors, a été quant à lui, condamné pour « blanchiment d’argent ».

Les deux doivent payer solidairement une somme de 10 millions de dinars au trésor public, alors que la société Al Athir, filiale du groupe Ennahar a écopé d’une amende de 32 millions de dinars.

Le tribunal a également prononcé la confiscation de tous les biens immobiliers et avoirs du journaliste, en Algérie ayant fait l’objet de saisie lors de l’instruction et ceux se trouvant à l’étranger.

Anais M

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer