Ali Aoun veut booster la production de la SONARIC

Le ministre de l’Industrie et de la Production pharmaceutique, Ali Aoun, a incité, jeudi les responsables de l’usine SONARIC (Société nationale de réalisation et de gestion des industries connexes) de Ferdjioua (Mila) à augmenter la production, les équipements fabriqués étant très demandés sur le marché national.

S’exprimant lors d’un point de presse, en marge de l’inauguration d’une unité de production et de stockage de produits pharmaceutiques, à Mila, M. Aoun, en visite dans la wilaya a appelé les responsables de la SONARIC de Ferdjioua relevant du groupe Elec EL-Djazair, à « redoubler d’efforts, le produit fini se vendant bien, à des prix compétitifs », c’est pourquoi, a-t-il ajouté, « il faut multiplier la production à travers le renforcement de la main d’œuvre ».

L’usine SONARIC dont la capacité de production est de 60.000 unités par an, fabrique des radiateurs de chauffage, des chauffe-bains et des chaudières à gaz.

Cette unité qui a récemment produit des chauffes-bain fonctionnant à l’énergie solaire réalise un taux d’intégration des produits estimé à 70 pour cent.

Pour rappel, l’usine SONARIC de Ferdjioua, entrée en production en 1987, emploie actuellement 239 ouvriers.
Le ministre a également visité, au chef-lieu de wilaya, une unité de production et de stockage de produits pharmaceutiques, réalisée dans le cadre d’un investissement privé.

L’unité dispose, selon son directeur général, Halim Bouchelif, d’une capacité de production de 140.000 unités de réactifs par an.

L’objectif de cet investissement qui a nécessité 300 millions de dinars est de produire des « matières à valeur ajoutée », a souligné son responsable, affirmant que l’usine, érigée sur 1.500 m2, assure actuellement des exportations vers la Tunisie.

M. Aoun avait auparavant visité le complexe industriel et commercial « Beni Haroun », relevant du groupe AGRODIV de Ferdjioua qui produit annuellement près de 486.000 quintaux de semoule et plus de 413.000 quintaux de farine.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer