Algérie-USA: Volonté de renforcer le partenariat et concertation politique

Le ministre des Affaires étrangères et de la Communauté nationale à l’étranger, M. Ahmed Attaf, en visite de travail à Washington, chargé par le président de la République, M. Abdelmadjid Tebboune, a eu des entretiens avec son homologue américain, M. Antony Blinken, lors desquels les deux parties ont passé en revue l’état et les perspectives des relations algéro-américaines et évoqué plusieurs questions régionales et internationales d’intérêt commun, a indiqué un communiqué du ministère.

A cette occasion, les deux ministres « ont hautement salué la profondeur et la solidité des relations historiques d’amitié et de coopération liant l’Algérie et les Etats-Unis d’Amérique », se félicitant de « la cadence des concertations politiques bilatérales et de l’élargissement des relations économiques à de nouveaux domaines, ainsi que les perspectives prometteuses pour davantage de réalisations sur la base des valeurs d’amitié, de confiance et d’entente ».

A cet effet, MM Attaf et Blinken ont réaffirmé « la forte volonté politique des dirigeants des deux pays de renforcer le partenariat algéro-américain et de le hisser aux plus hauts niveaux », a ajouté le communiqué.

Par ailleurs, les deux parties ont échangé les vues sur les développements régionaux, particulièrement la situation au Niger, au Mali et en Libye, soulignant « la convergence des positions des deux pays ainsi que leurs démarches en vue de privilégier des solutions pacifiques à ces crises afin d’éviter à la région les risques de l’option militaire », note le communiqué.

Elles ont également évoqué « les développements de la question palestinienne eu égard à la poursuite du blocage du processus politique », ainsi que « les derniers développements de la question sahraouie », en réaffirmant leur soutien aux efforts de l’Envoyé personnel du Secrétaire général des Nations Unies, M. Staffan de Mistura, pour permettre aux deux parties au conflit d’adhérer, sans condition préalable et de bonne foi, au processus politique parrainé par les Nations Unies », ajoute la même source.

Les deux ministres « se sont félicités de la grande convergence des positions des deux pays autour des questions évoquées sur les plans bilatéral et multilatéral », exprimant leur volonté de « poursuivre les efforts afin de prospecter les perspectives prometteuses du partenariat algéro-américain et d’intensifier les relations de concertation et de coordination, notamment durant le prochain mandat de l’Algérie » en tant que membre non permanent du Conseil de sécurité, a conclu le communiqué.

Articles similaires

Bouton retour en haut de la page
Fermer